Leading #18 | 👣 La conscience, un enjeu d'action ?

Newsletter Leading #18

26 octobre 2023

Nous suivre sur Linkedin

La force de votre leadership, c’est l’alignement total entre ce que vous ĂȘtes et ce que vous faites, pour prendre des dĂ©cisions Ă©clairĂ©es au bĂ©nĂ©fice de votre entreprise et de la sociĂ©tĂ©.

Nous sommes projetĂ©s dans une complexitĂ© et une violence qui parfois nous submergent. Le dĂ©veloppement de la science, la consommation de ressources, la production de dĂ©chets, les flux d’information, les mouvements de folie collective, sont exponentiels... Notre esprit est embrouillĂ© par une multitude de messages et de stimuli qui se superposent. Et pourtant, les entreprises, les associations, les gouvernements, nĂ©cessitent des leaders qui ont un engagement plein et cohĂ©rent, pour pouvoir dans ce contexte embarquer, inflĂ©chir, contre-balancer, embrasser le changement. Cela nĂ©cessite de muscler sa conscience.

Avec JĂ©rome Brisebourg nous explorerons l’équilibre risque - performance, et l’intervention de l’énergie dans la luciditĂ©. Puis nous plongerons avec le collectif Mainpaces dans la conscience, ce qui la constitue, et ce qui lui donne corps. Jean-Christophe Boulanger Ă©clairera nos enjeux d’information.

Il y a un espace Ă  crĂ©er pour prĂ©parer l’avenir. Pour qu’un problĂšme soit rĂ©solu, il faut que l’homme en ait conscience, c'est-Ă  -dire qu’il dispose de l’information, et qu’il l’ait intĂ©grĂ©e, de façon globale. La conscience est une expĂ©rience informative et intĂ©grĂ©e. La comprĂ©hension de cette intĂ©gration est la clĂ© de l’accomplissement personnel.

Soyez Ă©nergiques et heureux, bonne lecture !

ThérÚse, fondatrice et CEO Mainpaces


Le grand entretien

La belle rencontre du mois dans une interview à 360°

🏔 "Plus haut tu vas, et plus profond en toi tu vas chercher."

JĂ©rĂŽme Brisebourg est un aventurier, et notamment le deuxiĂšme français ayant gravi les sept sommets les plus Ă©levĂ©s du monde sur les diffĂ©rents continents. AprĂšs un dĂ©but de carriĂšre traditionnel, il fait le choix radical de suivre un rĂȘve : "de quoi je serai fier Ă  la fin de mes jours ? ĂŠtre, partager, l’amour, la dĂ©couverte faisaient partie de ces ingrĂ©dients..."

Les performances qu'il a rĂ©alisĂ©es lui ont permis de se fixer des dĂ©fis encore plus grands, comme celui de faire l'Everest en 2011. Dans cette interview, JĂ©rĂŽme Brisebourg montre la forte corrĂ©lation entre ses apprentissages dans des conditions extrĂȘmes, et l'utilisation qu'il en fait dans sa vie personnelle et professionnelle.

" En expĂ©dition tu ne peux pas agir sur la mĂ©tĂ©o, les conditions de glace, la tempĂ©rature. Tu vas te concentrer sur la stratĂ©gie, la technique, l’entente du groupe. [...] Je crois Ă©galement que la notion de renoncement est plus claire en milieu extrĂȘme en termes de dĂ©cision parce qu'elle induit un risque vital, alors qu’en entreprise, dans la vie courante, les curseurs sont moins hauts." 

PrivilĂ©gier l'importance Ă  l'urgence. Animer les liens de l'Ă©quipe, en comprendre son interdĂ©pendance font partie de ses enseignements. Et surtout, se poser les questions qui vont nous faire avancer vers un projet qui nous fait vibrer: â€œ Est-ce que cela me met vraiment en mouvement ? Est-ce que je me donne les moyens de rĂ©aliser mon projet ? ”. 

Lire plus sur Mainpaces


De la nourriture pour l'action

Mise en perspective et approfondissements

👀  Muscler sa conscience, comment est-ce possible ?


Dans ce dĂ©veloppement exponentiel qui nous percute, nous perdons conscience de ce qui est important pour nous. Dans quelle direction se dĂ©velopper Ă  titre individuel et collectif, et comment s’aligner si nous n’avons pas conscience de ce que nous sommes et de ce qui nourrit notre vitalitĂ© ?

La conscience fait l’objet de recherches approfondies depuis des centaines d’annĂ©es dans toutes les disciplines. D’un point de vue anatomique, c’est une interaction permanente entre les informations sensitivo-sensorielles qui remontent jusqu’au cortex, et notre mĂ©moire. Est conscient ce qui peut ĂȘtre verbalisĂ©, et notre niveau de conscience dĂ©pendra de la rapiditĂ© avec laquelle ces informations perçues se propagent, de notre niveau d’éveil et de notre niveau Ă©motionnel. Selon Anil Seth dans son livre Being You, le cerveau formule en continu des hypothĂšses Ă  propos du monde, basĂ© sur notre expĂ©rience passĂ©e et les autres formes d’informations stockĂ©es, teste ces hypothĂšses en rĂ©cupĂ©rant des data des organes sensoriels, et rĂ©ajuste son interprĂ©tation.

« Augmenter la prĂ©cision de l’estimation de nos signaux sensoriels ne sera rien d’autre que faire attention. L’action est insĂ©parable de la perception. Toute action altĂšre la perception en modifiant les donnĂ©es sensorielles, et toute perception existe pour guider l’action. Nous percevons le monde pour effectivement agir en lui, atteindre nos buts, et dans le long terme promouvoir nos perspectives de survie. Â»

Que signifie alors « ĂȘtre soi Â», du point de vue du neuroscientifique ? Anil Seth dĂ©finit l’expĂ©rience d’ĂȘtre soi comme « un ensemble de perceptions - un faisceau Ă©troitement tissĂ© de prĂ©dictions encodĂ©es au niveau neuronal et destinĂ©es Ă  maintenir le corps en vie. Â»

Notre expĂ©rience de « Moi Â», reposera sur 5 perceptions Ă©troitement maillĂ©es :

  • L’identitĂ© corporelle : l’identification de ce qui se passe dans notre corps, nos Ă©motions, nos humeurs, nos Ă©tats d’éveils et de vigilance, le Â« sentiment d’ĂȘtre vivant »
  • Le moi perspectif : qui depuis notre corps est cette expĂ©rience de percevoir le monde d’un point de vue particulier, Ă  la premiĂšre personne – un point d'origine subjectif de l'expĂ©rience perceptive.
  • Le moi volontaire : l’intention, l’expĂ©rience d’ĂȘtre Ă  l’origine de ce qui se passe, d’ĂȘtre agent, souvent visualisĂ©e Ă  travers le â€˜libre-arbitre’
  • Le moi narratif, quand il Ă©merge, est ce sens de l’identitĂ© personnelle, l'identitĂ© qui peut ĂȘtre associĂ©e Ă  un nom, Ă  une histoire et Ă  un avenir 
  • Le moi social : c'est la partie de moi qui naĂźt de mon intĂ©gration dans un rĂ©seau social. Le moi social Ă©merge progressivement au cours de l'enfance et continue d'Ă©voluer tout au long de la vie.

Pour chacun de nous – dans les circonstances normales – ces diffĂ©rents Ă©lĂ©ments d’identitĂ© sont liĂ©s ensemble, en une seule piĂšce, tous sommĂ©s dans une expĂ©rience globale unifiĂ©e, l’expĂ©rience d’ ‘ĂȘtre soi ’. 

Comme le synthĂ©tise Anil Seth dans la prĂ©face de son livre Â« La conscience a plus Ă  faire avec le fait d’ĂȘtre vivant que le fait d’ĂȘtre intelligent. (...) Être soi est littĂ©ralement une question corporelle. »

Certaines facettes de notre identitĂ© peuvent ĂȘtre remises en cause, et alors dĂ©stabiliser la personne. Une rĂ©vocation de notre poste pourra affecter notre moi social, notre moi narratif, et par lĂ  mĂȘme la reconnaissance que l’on se donne, l’estime de soi, la confiance en ses capacitĂ©s et ses compĂ©tences. Revenir Ă  ses identitĂ©s corporelle (comment je le vis) et volontaire (ce que je souhaite, guidĂ© par mes valeurs et motivations profondes) nous permettra de nous adapter Ă  l’évolution des 2 premiĂšres, et retrouver un Ă©quilibre dans une identitĂ© renouvelĂ©e.

Dans le monde ouvert de la vie, ĂȘtre soi porte intrinsĂšquement en lui une notion de risque, qu’Anne Dufourmantelle nous invite Ă  embrasser en toute luciditĂ©. C’est une question de progression, nourrie de donnĂ©es ouvertes. Muscler sa conscience impliquera de sortir d'une bulle qui nous enferme, d’un mode de fonctionnement automatique guidĂ© par ses croyances et ses habitudes, de s’exposer avec intention, et revenir aux sensations. Prendre le temps de la respiration pourra dĂ©velopper l’énergie nĂ©cessaire Ă  l’action, et facilitera la synchronisation.

Il y a des caps Ă  passer, un dialogue intĂ©rieur Ă  verbaliser, une attention Ă  orienter, des motivations Ă  ressentir, pour que la conscience de ce qui est important pour nous prenne plus de place que ce qui ne l’est pas. Le coaching gĂ©nĂ©ratif proposĂ© par Mainpaces repose sur ce modĂšle informatif et intĂ©grĂ©, et le dĂ©veloppement de la conscience de soi. L’alternance des pratiques corporelles et des sĂ©ances de coaching exĂ©cutif permet d’affiner ce lien au centre duquel se trouve la vie, avec Ă  la clĂ© une capacitĂ© Ă  mieux faire face Ă  un environnement imprĂ©visible, Ă  mieux saisir les opportunitĂ©s d’ouverture et de changement que celui-ci propose, et le dĂ©veloppement de nouvelles maniĂšres d'agir.

Le collectif Mainpaces


L'air du temps

La parole à une vision prospective, et une attention portée au futur

📰 L'information, un investissement

Parole Ă  Jean-Christophe Boulanger, fondateur et P.-D.G. de Contexte, journal expert et indĂ©pendant sur les politiques publiques.

Qui a tirĂ© sur l’hĂŽpital Ă  Gaza ? On a vu ces derniers jours Ă  quel point l’établissement d’une vĂ©ritĂ© commune est un prĂ©alable indispensable Ă  la possibilitĂ© de rĂ©soudre un conflit. Si on n’est mĂȘme pas d’accord sur les faits, l’espoir de se comprendre s’éteint. C’est la guerre. La dĂ©sinformation tue. 

Mais qu’est-ce qu’une information “vraie” ? 

Il se trouve qu’il existe des professionnels de la question, qui ont patiemment crĂ©Ă© depuis plus d’un siĂšcle un corpus de rĂšgles pour dĂ©finir ce qu’est la production d’information faite Ă  titre professionnel. Ce sont les journalistes. DiffĂ©rentes chartes dĂ©ontologiques (dont ma prĂ©fĂ©rĂ©e, parce que la plus simple, la charte de Munich), ainsi qu’une jurisprudence touffue (crĂ©Ă©e par des conseils dĂ©ontologiques, comme le CDJM en France) ont codifiĂ© ces pratiques.

Cela vous Ă©tonne, vous qui ĂȘtes outrĂ© par les outrances de certains journalistes qui confondent les faits et les opinions sur certaines chaĂźnes d’info ? Je vous comprends. Parce qu’en effet, ces chartes n’ont aucune valeur contraignante. Depuis la loi de 1881 sur la libertĂ© d’expression en France, l’information est libre. Et c’est tant mieux. 
La profession refuse de se voir imposer une rĂ©gulation de ses pratiques. Qui contrĂŽlerait ce rĂ©gulateur ? Le risque d’un musellement des producteurs d’information serait trop fort - la presse, “chienne de garde de la dĂ©mocratie”, comme l’appelle la CEDH, contrĂŽlĂ©e par un rĂ©gulateur ?

C’est dans ce moment particulier de tension entre libertĂ© et rĂ©gulation que s’ouvrent les Ă‰tats gĂ©nĂ©raux de l’information. Ils rĂ©flĂ©chiront aussi sur la transparence des algorithmes, la coopĂ©ration internationale pour une norme de vĂ©ritĂ©, et la responsabilisation des plateformes de mĂ©dias sociaux.

Mais quelle est notre responsabilitĂ© Ă  chacun, individuellement ? Pourquoi continuons-nous Ă  traiter l’information sur l’actualitĂ© comme un divertissement, alors qu’elle façonne notre monde ?
En tant que citoyen, et si nous nous formions Ă  distinguer les producteurs d’information professionnels des autres ?
En tant que chef d’entreprise, et si nous choisissions de traiter la production d’information sur l’actualitĂ© de notre secteur comme on traite la production d’information comptable, ou financiĂšre ? Avec la mĂȘme rigueur, le mĂȘme niveau d’investissement dans la recherche de la vĂ©ritĂ© ?

Dans le monde d’avant Internet, un oligopole informationnel (quelques titres de presse, quelques chaĂźnes de tĂ©lĂ©, quelques radios) nous Ă©pargnait en partie la peine de sĂ©lectionner ses sources d’informations. La profusion actuelle de l’offre d’information est merveilleuse, si et seulement si nous nous hissons Ă  la hauteur de nos nouvelles responsabilitĂ©s.

Notre capacitĂ© de jugement, sans que nous nous en rendions forcĂ©ment compte, est conditionnĂ©e par le fait que nous soyions correctement informĂ©s. Pour ĂȘtre libres, investissons sur notre information.


Les nouvelles de Mainpaces

EvĂšnements Mainpaces et nouveautĂ©s, restez informĂ©s !

Recrutement Stagiaire


Mainpaces recrute un stagiaire Bras Droit CEO pour Janvier 2024

📈 Cela permettra au stagiaire de prendre pleinement part au dĂ©veloppement de Mainpaces.


🧑‍🎓 En tant que Bras droit CEO, sa mission consistera Ă  Ă©pauler la fondatrice sur les sujets de stratĂ©gie, marketing, finance et opĂ©rations

En savoir plus

Mainpaces start


4 mois pour passer un cap

  • Relever les dĂ©fis de l'accĂ©lĂ©ration
  • Gagner en Ă©quilibre et en performance
  • Approfondir ses enjeux de place, de management, et de leadership

Ce parcours personnalisĂ© vous permettra de mieux comprendre vos modes de fonctionnement et de progresser durablement.

En savoir plus


Choisie pour vous

Passionnante, inspirante, ou pratique, une oeuvre sĂ©lectionnĂ©e pour vous pour un bon moment de rĂ©cupĂ©ration active

Mainpaces soutient Surfrider Foundation Europe. Les inscriptions sont dĂ©sormais ouvertes pour participer au One Ocean Gala de Surfrider Foundation Europe le vendredi 10 novembre 2023 !

L'occasion de passer la soirĂ©e en compagnie d'athlĂštes et d'entrepreneurs de haut niveau, et de participer Ă  une vente caritative en prĂ©sence de lots plus exceptionnels les uns que les autres et pour des fonds 100% reversĂ©s pour nos programmes de dĂ©plastification de l'OcĂ©an.

Je soutiens Ă©galement l’association Ă  titre individuel, en tant que membre fondatrice de Surfrider Blue. Si vous souhaitez participer Ă  activisme positif pour la protection des ocĂ©ans, et Ă  ce moment d’exceptioncontactez-moi !

ThérÚse


Mainpaces est une approche unique du coaching exĂ©cutif, qui rassemble les voies du corps et du mental, pour dĂ©velopper l'accĂšs Ă  ses ressources personnelles et Ă  son plein potentiel.

Nous accompagnons les dirigeants dans une performance rĂ©gĂ©nĂ©rative, qui s’inspire de l’accompagnement des sportifs de haut niveau, et s’appuie sur les neurosciences. 

Pour cela, nous formons une Ă©quipe coordonnĂ©e pour conjuguer les techniques les plus efficaces et optimiser l’énergie et la clairvoyance du dirigeant, avec des coachs rĂ©putĂ©s, prĂ©parateurs physique et mentaux, et autres expertises, au service de votre accomplissement.


Vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous !

Restons en contact

Inscrivez-vous Ă  notre newsletter Leading pour recevoir mensuellement de l'Ă©nergie pour le corps et l’esprit, et un voyage prospectif, Ă  consommer Ă  votre rythme.
crosspointer-right