Le bain froid, allié de la santé mentale

L'immersion en eau froide est devenue de plus en plus populaire ces dernières années, suscitant à la fois des recherches émergentes sur ses bienfaits pour la santé, et des inquiétudes quant à ses risques potentiels. Dans cet article, nous avons condensé les résultats de plusieurs recherches et études, afin d'approfondir les principaux avantages et la manière de pratiquer le bain froid.

Le coaching génératif est issu du sport de haut niveau, où des équipes composées notamment de préparateurs mentaux sont mises en place pour accompagner les athlètes dans un objectif qui est la réalisation de performances qui sortent de l’ordinaire, dans des environnements où l’enjeu, la pression, le niveau de compétition sont extrêmement forts. L'immersion en eau froide est très pratiquée chez les sportifs de haut niveau : après après l'exercice, elle aide les athlètes à récupérer plus rapidement, à réduire les dommages musculaires et à maintenir leurs performances. 

Le coaching génératif de Mainpaces transpose cette approche aux dirigeants pour ces mêmes raisons, car ils font face à des niveaux d’enjeu comparable et on ne prend pas suffisamment soin d’eux en tant que personne. Cet article développe comment le bain froid peut avoir un impact positif pour les dirigeants, notamment sur leur santé mentale et leur humeur.

Le bain froid au profit de l'humeur et de l'état émotionnel

L'immersion dans l'eau froide pour la population générale a été suggérée comme ayant de nombreux avantages pour la santé, tels que le renforcement du système immunitaire, le traitement de la dépression, l'amélioration de la circulation sanguine, l'augmentation de la libido, la combustion de calories, la réduction du stress, ainsi que les réponses inflammatoires. La natation régulière dans l'eau froide est associée à une réduction de la fatigue, à une diminution des symptômes dépressifs et à une amélioration du bien-être général.

Comment expliquer que le bain froid améliore le bien être général ?

Plusieurs études ont montrées que le bain froid a un effet immédiat sur l'amélioration de l'humeur et de l'état émotionnel positif de différents types de personnes. Les résultats d'une étude 1 suggèrent spécifiquement que l'immersion à court terme dans l'eau froide est associée à une augmentation de l'affect positif et à une réduction de l'affect négatif.

Une autre étude 2 a notamment enregistré le changement aigu de l'humeur après une immersion de 20 minutes dans de l'eau froide pour un groupe de participants non habitués à la natation en eau froide. Les résultats ont montré que l'humeur peut être significativement améliorée après une seule immersion en eau froide d'environ 18 minutes, même sans nager en tant qu'activité principale. Le groupe de natation en eau froide a ressenti moins de perturbation de l'humeur négative sur toutes les sous-échelles du POMS ((Profile Of Mood States) et a montré une augmentation significative de la vigueur et des effets liés à l'estime de soi.

Ces effets sur l'humeur et la santé mentale peuvent s'expliquer sur le plan biochimique. En effet, les études ont observées que l'exposition au froid favorise la libération de neurotransmetteurs tels que la sérotonine, le cortisol, la dopamine, la norépinéphrine et la bêta-endorphine 3, qui jouent un rôle essentiel dans la régulation de l'émotion, du stress et du traitement des récompenses. Pour aller plus loin, les changements dans les états affectifs sont liés à des modifications de la connectivité entre les réseaux cérébraux à grande échelle, ainsi qu'à la régénération des neurones. Cependant, les mécanismes neuronaux sous-jacents à ces effets restent largement inconnus, avec peu d'études humaines portant sur la manière dont l'immersion dans l'eau froide affecte les processus neuronaux liés à l'affect.

Ainsi, le bain froid a une capacité à améliorer l'humeur, même après une seule exposition. Les mécanismes exacts de ces effets nécessitent encore d'être élucidés, mais il semble que la réponse au choc thermique et/ou le refroidissement corporel prolongé puissent jouer un rôle.

Le bain froid comporte-t-il des risques ?

Tout d’abord, il est important de souligner que la réponse au bain froid varie en fonction du sexe, de l'âge et de l'heure de la journée. L'adaptation génétique et l'acclimatation à des environnements froids montre différentes sensibilités selon les personnes lors de cette pratique.

L'immersion dans l'eau froide comporte des risques potentiels pour la santé, en particulier en ce qui concerne les personnes sujettes aux problèmes cardio-respiratoires, à l'hypothermie et aux lésions liées au froid. Il est essentiel de prendre en compte ces risques et de prendre des précautions appropriées lors de l'immersion dans l'eau froide, en particulier dans des situations extrêmes.

Aussi, l'immersion en eau froide comporte des risques en raison du potentiel de choc thermique. Pour atténuer ces risques, il est fortement recommandé que les personnes souhaitant s'engager dans cette pratique prennent des précautions spécifiques :

  1. Entrée Lente et Contrôlée : Entrer dans l'eau froide de manière progressive et contrôlée permet de réduire l'impact du choc thermique. Vous pouvez y parvenir en éclaboussant de l'eau sur votre corps et votre visage avant de vous immerger complètement et en avançant lentement dans les eaux plus profondes.
  2. Contrôle de la Respiration : Le choc thermique peut provoquer une hyperventilation, entraînant une réduction de la capacité à retenir sa respiration. Pour contrer cela, entrez dans l'eau lentement et n'avancez pas davantage tant que votre respiration n'est pas sous contrôle.
  3. Adaptation Saisonnière : Il est conseillé de commencer l'immersion en eau froide pendant les mois plus chauds, lorsque les températures de l'eau sont plus tolérables, puis de vous adapter progressivement aux conditions plus froides à mesure que vous vous habituez à cette pratique.
  4. Système de Paires : Chaque fois que possible, participez à l'immersion en eau froide avec un ami ou quelqu'un ayant de l'expérience dans cette pratique. La présence d'un compagnon améliore la sécurité.
  5. Sessions pour les Nouveaux : De nombreux groupes proposent des séances d'initiation pour les nouveaux venus dans la natation en eau froide. Ces sessions fournissent des conseils et un soutien pour s'acclimater en toute sécurité à l'immersion en eau froide.
  6. Conseils Professionnels : Si vous avez des problèmes de santé sous-jacents comme l'hypertension artérielle ou des problèmes cardiaques, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé, tel qu'un médecin généraliste, avant de commencer l'immersion en eau froide.

Approfondir les effets physiologiques du bain froid...

Certaines études 1 3 ont suggéré que le bain froid pourrait avoir des effets positifs sur le système immunitaire, notamment en améliorant la tolérance au stress et en réduisant les infections respiratoires.

Plusieurs études ont aussi suggéré que l'exposition régulière à l'eau froide pourrait contribuer à la réduction et/ou à la transformation de la masse grasse corporelle. Cela pourrait avoir des effets protecteurs contre le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Cependant, il a été noté que de nombreux facteurs pouvaient influencer ces derniers résultats, notamment le mode de vie actif, la gestion du stress, les interactions sociales et une attitude positive. Ces résultats nécessitent donc des études supplémentaires pour être confirmés. Le bain froid étant devenu plus populaire ces dernières années, le sujet est à approfondir, pour explorer davantage les effets potentiels du bain froid sur la santé.

Envie de pratiquer le bain froid bien accompagné ?

👇 Rendez-vous à Vibes 3D ! 👇


  1. Yankouskaya A, Williamson R, Stacey C, Totman JJ, Massey H. Short-Term Head-Out Whole-Body Cold-Water Immersion Facilitates Positive Affect and Increases Interaction between Large-Scale Brain Networks. Biology (Basel). 2023 Jan 29;12(2):211. doi: 10.3390/biology12020211. PMID: 36829490; PMCID: PMC9953392.  ↩︎
  2. Kelly, John & Bird, Ellis. (2021). Improved mood following a single immersion in cold water. Lifestyle Medicine. 3. 10.1002/lim2.53. ↩︎
  3. Didrik Espeland, Louis de Weerd & James B. Mercer (2022) Health effects of voluntary exposure to cold water – a continuing subject of debate, International Journal of Circumpolar Health, 81:1, DOI: 10.1080/22423982.2022.2111789  ↩︎
  4. Didrik Espeland, Louis de Weerd & James B. Mercer (2022) Health effects of voluntary exposure to cold water – a continuing subject of debate, International Journal of Circumpolar Health, 81:1, DOI: 10.1080/22423982.2022.2111789  ↩︎

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter Leading pour recevoir mensuellement de l'énergie pour le corps et l’esprit, et un voyage prospectif, à consommer à votre rythme.
crosspointer-right