Leading #12 | 🤩 Innovation et moi profond


« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns » Jacques Brel

Ce mensuel explore notre rapport Ă  l'innovation et Ă  la profondeur. La profondeur de nos observations, de ce qui nous tenaille, de nos envies, de ce qui nous met en mouvement. La profondeur des fonds marins et de l'intĂ©rĂŞt qu'ils suscitent.

Le profond, le bizarre, l'inconnu, a un effet paradoxal Ă  la fois repoussoir et attirant. La profondeur peut ĂŞtre source, crĂ©ativitĂ©, potentiel d'action. L'innovation est-elle une rĂ©ponse aux dĂ©fis de l'Ă©poque ? A vous d'en dĂ©cider !

Soyez Ă©nergiques et heureux, bonne lecture

Le grand entretien

La belle rencontre du mois dans une interview à 360°

 "Je me suis tellement cachĂ©e. Aujourd’hui je me rĂ©alise pleinement. Quelle erreur j’ai faite Ă  vouloir devenir quelqu’un que je n’étais pas !"

SĂ©verine Guerif a eu deux vie. L'une que l'on pourrait qualifier de "classique" avant 40 ans, que des insatisfactions professionnelles et des difficultĂ©s de santĂ© viennent percuter. SĂ©verine commence Ă  s'entrainer en course, et rĂ©alise que ses temps sont hors du commun. Autodidacte, elle devient championne de France et championne du monde de duathlon sprint Ă  plus de 40 ans .

" Je ne rĂŞvais pas d'ĂŞtre championne du monde mais peut-ĂŞtre de toujours tirer le meilleur de moi et ĂŞtre positive. C’est cette soif de vie que je veux retrouver. Parfois on a oubliĂ© cela." 

Dans cet article Ă©mouvant, SĂ©verine partage son chemin de vie, son travail, ses victoires, et ses dĂ©couvertes, dans un corps Ă  corps avec la maladie.

Lire plus sur Mainpaces

De la nourriture pour l'action

Mise en perspective et approfondissements

 L'innovation, rĂ©ponse aux dĂ©fis de l'Ă©poque ?

Lundi 20 mars, le GIEC a publié son rapport de synthèse afin d’éclairer l’action mondiale pour limiter le changement climatique. Il va falloir innover. A tous niveaux, dans notre manière d’être, d’agir, de consommer, de produire. Dans ce grand chamboulement s’opposent régulièrement technophiles et amoureux du vivant. Mais l’innovation ne peut pas être réduite à de la technologie, c’est le moment de la questionner comme une pratique engagée – individuelle et collective - dans la quête d’une humanité vivante et créative, intégrée à son environnement.
 

L’innovation comme science

 

🗝️ Miguel Aubouy, chercheur Ă©crivain et entrepreneur, dĂ©finit l’innovation comme une science, basĂ©e sur des principes d’universalitĂ©. Dans ce modèle, l’innovation part toujours d’une observation clĂ©, qui induit une idĂ©e clĂ©, elle-mĂŞme transformĂ©e en objet clĂ©, chacun de ces 3 Ă©lĂ©ments ayant des attributs bien spĂ©cifiques. Son protocole permet de dĂ©ployer et objectiver des dĂ©marches d’innovation.

 Une observation clĂ© comporte 3 attributs : c’est a. Un DĂ©tail, b. Singulier, c. MĂ©prisĂ©. Cette attention au dĂ©tail, Ă  ce qui n’est pas communĂ©ment partagĂ©, Ă  ce qui a Ă©tĂ© considĂ©rĂ© comme insignifiant, est une attention portĂ©e Ă  la profondeur qui lui ouvre une dimension plus politique.

 

Et si pour innover dans un monde en crises et en transformation, il fallait aussi se rĂ©inventer ?

 

L’innovation au sens large (démarche artistique, recherche scientifique, entrepreneuriat …) requiert une rigueur, une détermination et un questionnement permanent qui renvoient l’innovateur à un questionnement sur lui-même et ses schémas de pensée.

🤩 Aller puiser Ă  la source de notre potentiel et de notre crĂ©ativitĂ© implique de s’engager profondĂ©ment et de se-rĂ©inventer personnellement. Il est sans doute difficile d’innover durablement sans passer par un travail de dĂ©programmation - reprogrammation personnel qui peut emprunter la mĂŞme voie que la dĂ©marche d’innovation : s’observer, se connaĂ®tre en cherchant Ă  Ă©liminer les faux semblants, ses propres freins et l’ampleur de la chaĂ®ne de ses conditionnements (parentaux, familiaux, sociĂ©taux…), reconnaĂ®tre les pièges des phĂ©nomènes de projection, tenter d’apprivoiser ses biais cognitifs, repĂ©rer et dĂ©jouer les influences multiples qui Ă©loignent de soi, peut-ĂŞtre aussi reconnaĂ®tre et pactiser avec ses diffĂ©rentes identitĂ©s pour ressentir sa singularitĂ©

L’observation, la capacitĂ© associative, le sens critique, le questionnement, le recul, sont au cĹ“ur des deux approches.
 

Le coaching intĂ©gratif est profondĂ©ment innovant


Le coaching, c'est l’art de l'observation et du questionnement. C’est détecter des signaux faibles, des détails singuliers. C’est tirer des fils qui permettent au bénéficiaire d'aborder des idées clés, et de construire un chemin vers la réalisation de soi. Le coaching part d'un point source vers un point cible, la transformation étant le cheminement innovant de la personne

Que nous apprennent la neuro-biologie et les approches thérapeutiques ou complémentaires, dans lesquelles nous incluons l'ostéopathie, l'hypnose, les pratiques de pleine conscience et d’alignement corps-mental ? Tout d’abord que nos corps stockent des informations et nous les restituent. Que ces informations sont plus fiables que les souvenirs reconstitués par nos cerveaux hyper créatifs. Que nous estimons mieux les situations si nous croisons des informations issues des pensées, des ressentis et des comportements. Que la motivation est mouvement, que tout est contextualisé, et qu’il existe des niveaux logiques.

 Croiser les pratiques pour rassembler de multiples expĂ©riences de vie en un rĂ©cit unique qui nous constitue et sur lequel on peut prendre appui, constitue une base beaucoup plus large qui peut ĂŞtre l’objet de nombreuses libĂ©rations. 


Pourquoi c'est important ?

 
  • pour Ă©viter de se perdre : des dĂ©cisions prises Ă  l’encontre de ce que l’on est vraiment nous fragilisent Ă  petit feu (conflits intĂ©rieurs), nous carapacent, augmentent notre dĂ©pendance aux influences et regards extĂ©rieurs, et notre risque de chute s’ils disparaissent

  • pour s’aligner : quand l’intuition d’objectif rencontre le moi profond Ă  travers nos valeurs, nos idĂ©aux, ce que nous avons expĂ©rimentĂ© personnellement et dans lequel nous croyons, cela libère notre motivation, notre Ă©nergie, et notre capacitĂ© Ă  habiter notre corps et nous accomplir 

  • pour rĂ©vĂ©ler notre potentiel innovant, changer de regard sur l'autre, apporter au monde notre contribution unique et essentielle, cultiver notre Ă©lan vital et ressentir la joie profonde qu'il procure. 

“ La conscience est l’oeil du cyclone de nos vies”. Le choc d’un idéal retrouvé peut changer le sens de nos vies, c’est ce que le Pr Bitbol appelle le choc de sens, en insistant sur l’importance de réparer les cicatrices biologiques qui entravent notre créativité pour répondre aux défis de notre époque.

L'air du temps

La parole à une vision prospective, et une attention portée au futur


 L’ocĂ©an, cet inconnu qui nous veut du bien !

La parole Ă  Florent Marcoux, DG Surfrider Foundation Europe


L’océan représente 70% de la surface de notre planète bleue, et pourtant nous n’en connaissons presque rien : 95% des fonds marins et plusieurs millions d’espèces sont encore inexplorés …

Cette vaste étendue encore inconnue représente pour de nombreux États et industriels un eldorado attractif dont les ressources génèrent toutes les convoitises pour espérer ainsi satisfaire notre appétit insatiable de croissance économique et production de richesses pour nos pays, de possession et consommation illimitée pour leurs concitoyens.

Cependant, une chose est sûre, démontrée scientifiquement et immuable : il n’y a pas de vie sur terre sans l’océan. C’est pour l’être humain son plus grand allié, et pourtant il ne cesse de le martyriser, le fragiliser, le détruire. Quand l’océan nous apporte de l’oxygène, de la nourriture, du plaisir et capture notre CO2, nous lui rendons des déchets plastiques, de la pollution chimique et de la destruction de ses ressources halieutiques.

Saurons-nous un jour cohabiter avec cet élément vital pour notre survie ?
 

Traité de la haute mer, une victoire en trompe l’œil ?

 
Dans cette tendance humaine suicidaire, quelques actualités viennent parfois nous réjouir, et sont le fruit de longs combats portés notamment par la société civile : en 2019, l’UE entérinait une nouvelle directive pour interdire de nombreux produits plastiques à usage unique, en 2022, l’ONU lançait un travail international autour d’un traité plastique et début 2023, un Traité sur la haute mer a été signé par les Etats membres de l’ONU.

🤝 Cette avancée historique vise à assurer la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité en haute mer, c’est-à-dire dans les zones marines situées au-delà de la juridiction nationale. 50% de la planète et plus de 60% des océans étaient, jusqu’à ce jour de mars 2023, une zone non régulée, un espèce de Far West aquatique qui pour n’appartenir à personne, laissait la porte ouverte à toutes les exploitations abusives et destructrices.

En ce sens, l’accord entre les Etats membres onusiens présente une véritable avancée diplomatique et peut nous remplir d’espoir. Toutefois, les suites de cet accord restent encore très floues, et certains enjeux cruciaux pour la préservation de la biodiversité comme l’exploitation des ressources minérales, non pris en compte, font l’objet de discussions parallèles.
 

Choisir c’est renoncer : la coopération est le seul moyen pour construire ensemble un mode de vie soutenable.

 

Le surfeur est le seul animal marin qui une fois sorti de l’eau peut témoigner de l’état de l’océan. C’est sur cette base qu’a démarré l’aventure de l’ONG Surfrider Foundation Europe en 1990 qui se veut la voix de l’océan et de ses usagers. Elle ne cesse depuis lors de mener un combat pour protéger l’océan contre toutes les atteintes et pollutions dont il souffre du fait de l’activité humaine. Elle contribue plus globalement à faire émerger une autre vision du monde, celle d’une société qui réconcilie l’Homme et la Nature, et qui saura remplacer la quête du consommer plus pour quelques-uns, par celle du bien vivre pour tous.
 

La coopération est à mon avis la seule voie possible pour construire ce nouveau modèle de société. Cette coopération doit se penser et se construire sur 3 niveaux :
 

Au niveau global d’abord, c’est-à-dire entre les différents territoires, entre les Etats, entre les organisations quelles qu’elles soient. C’est sans doute le challenge le plus important mais aussi le plus indispensable, pour apporter une réponse collective aux enjeux de la survie de notre espèce humaine.

Au sein de l’organisation même, avec un modèle de management basé sur une gouvernance partagée et la raison d’être au cœur des processus de prises de décision, pour s’aligner pleinement avec la vision du monde et de la société que nous défendons.

🏽 Au niveau individuel enfin : chacun a sa place, son rôle et une responsabilité dans cette vision d’un monde du bien vivre ensemble. Nous devons tous, individuellement, questionner notre moi profond, c’est-à-dire s’interroger sur notre place dans ce monde, sur les choix qu’il faut opérer et bien sûr et avant tout sur les renoncements que nous sommes prêts à faire individuellement, en notre âme et conscience.


L’ambition est grande et le chemin difficile, mais quelle perspective enthousiasmante !!

Les nouvelles de Mainpaces

Evènements Mainpaces Vibes et nouveautĂ©s, restez informĂ©s !

đź—“ A noter



Mainpaces Vibes - 16 Mai 2023



Reprendre son souffle 

Mieux respirer aide Ă  Ă©quilibrer l'organisme, et facilite la communication entre les diffĂ©rentes aires du cerveau.

Cet atelier de Mainpaces Vibes visera Ă  approfondir en petit groupe la pratique de la respiration, sentir l'articulation corps - mental - espace, et expĂ©rimenter le rapport respiration - mĂ©ditation. 

En savoir plus

 

4 mois pour passer un cap
  • Relever les dĂ©fis de l'accĂ©lĂ©ration
  • Gagner en Ă©quilibre et en performance
  • Approfondir ses enjeux de place, de management, et de leadership

Ce parcours personnalisé vous permettra de mieux comprendre vos modes de fonctionnement et de progresser durablement.

En savoir plus

Choisies pour vous

Passionnantes, inspirantes, ou pratiques, des oeuvres sélectionnées pour vous pour un bon moment de récupération active

"Que vaudrait une vie sans désirs ?" C'est leur variété et leur intensité qui nous poussent à agir et nous donnent le sentiment d'être pleinement vivants. Pourtant, au quotidien, nous ressentons de nombreuses limitations qui nous inhibent. Nous sommes souvent aussi prisonniers des pulsions de notre cerveau primaire, le striatum, et des propagandes consuméristes qui l'activent.
FrĂ©dĂ©ric Lenoir revisite les grands penseurs du dĂ©sir pour nous proposer un livre passionnant, incarnĂ© dans nos problĂ©matiques les plus actuelles. 

"Le monde change... Et on n'y comprend rien". Sismique est un podcast original de Julien Devaureix qui "donne la parole Ă  ceux qui pensent la complexitĂ© du monde, Ă  ceux qui explorent les forces Ă  l’œuvre et leurs enjeux, Ă  ceux qui sont dĂ©jĂ  dans l’action pour prĂ©parer demain, bref Ă  tous ceux qui peuvent nous aider Ă  trouver des dĂ©buts de rĂ©ponses Ă  ces questions essentielles... pour nous aider Ă  agir en conscience."

Coup de coeur pour l'Ă©pisode #93- Sommes-nous rationnels ? avec Albert Moukheiber, Dr en neurosciences.

Mainpaces est une approche unique du coaching exĂ©cutif, qui rassemble les voies du corps et du mental, pour dĂ©velopper l'accès Ă  ses ressources personnelles et Ă  son plein potentiel.

Nous accompagnons les dirigeants dans une performance globale, qui s’inspire de l’accompagnement des sportifs de haut niveau, et s’appuie sur les neurosciences. 

Pour cela, nous formons une Ă©quipe coordonnĂ©e pour conjuguer les techniques les plus efficaces et optimiser l’énergie et la clairvoyance du dirigeant, avec des coachs rĂ©putĂ©s, prĂ©parateurs physique et mentaux, et autres expertises, au service de votre accomplissement.


Vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous !

Copyright © 2022 Mainpaces, All rights reserved.
Sentez-vous libre de nous envoyer votre feedback.
Suivez-nous sur LinkedIn
Plus d'informations sur mainpaces.com

 

Restons en contact

Inscrivez-vous Ă  notre newsletter Leading pour recevoir mensuellement de l'Ă©nergie pour le corps et l’esprit, et un voyage prospectif, Ă  consommer Ă  votre rythme.
crosspointer-right