Mainpaces

Mainpaces est une approche unique du coaching exécutif, qui rassemble les voies du corps et du mental, pour développer l'accès à son écologie personnelle et à son plein potentiel. Elle s’inspire de l’accompagnement des sportifs de haut niveau, et s’appuie sur les neurosciences

En individuel ou en collectif, nous accompagnons les dirigeants dans une performance durable, basée sur l'alignement et la conscience. Pour cela, nous formons une équipe coordonnée pour conjuguer les techniques les plus efficaces et optimiser l’énergie et la clairvoyance du dirigeant, avec des coachs réputés, préparateurs physique et mentaux, et autres expertises, au service de l'accomplissement de nos bénéficiaires. 

Vibes s’inscrit naturellement dans le développement des accompagnements Mainpaces : du coaching de dirigeant pour avancer sur ses objectifs individuels … mais en collectif afin de bénéficier de l'énergie et des interactions positives du groupe. 

Ce projet Vibes émane de la volonté de 2 coachs executives Mainpaces, Annelaure Crestot et Catherine Greiveldinger, qui, fortes des demandes des clients et de leur envie de créer de nouvelles modalités d'accompagnement, ont su embarquer le collectif Mainpaces dans cette nouvelle aventure. Elles nous en parlent en détails dans cette interview. 

Interview réalisée le 16/05/2024 par Marion Soler, responsable communication et marketing Mainpaces

Une nouvelle manière de penser le coaching de dirigeant  

Au quotidien je suis seule dans mon activité, donc c’est surtout le fait de pouvoir travailler en collectif qui me motive : la richesse, les interactions, les moments de partage avec les autres coachs, les experts. Le modèle Mainpaces est extrêmement puissant. Nous travaillons sur une même problématique avec plusieurs angles différents (cognitifs, corporels, émotionnels, énergétiques). Dans cette approche holistique des synergies sont mises en place entre les différentes disciplines avec les experts et coachs. Cela a beaucoup plus d’impact pour les bénéficiaires. 

J’apprécie aussi beaucoup notre rôle d'accompagnement. En plus d’accompagner les bénéficiaires, en tant que coach, nous sommes en fil rouge sur tout le parcours avec un rôle de coordination des interventions des différents experts. Au niveau interne, nous participons aussi à l’animation du collectif des coachs : chacun apporte son expérience de coaching aux événements du collectif comme par exemple, lors de l’animation d’ateliers ou de séminaires internes. 

Oui exactement, c’est cette complémentarité des approches qui m’intéresse le plus. Sur un sujet donné, trouver le bon angle d’approche, la bonne pratique, et le bon expert permet de s’adapter plus finement à la personne et à ce qui fonctionne pour elle. Par exemple, avec l’hypnose ou l’ostéopathie, on arrive à débloquer des choses que je n’arriverais pas à atteindre avec la parole seule (ou alors ce serait beaucoup plus long). Agir sur le corps ou l’inconscient dans cet exemple, peut être une méthode plus efficace dans certains cas et pour certains profils. Parfois c’est l’approche multi facettes et le fait d’associer à la parole la prise en compte du corps, de l’inconscient, du mouvement … qui permet de libérer une problématique. Tout dépend de l’individu et de ce qui marche pour lui ! 

Et puis ce qui me pousse à fond chez Mainpaces, c’est la qualité des gens qui sont là : que ce soit le collectif Mainpaces de coachs et d’experts, ou les bénéficiaires eux-mêmes. Nous sommes entourés de belles personnes dotées d’un professionnalisme exemplaire, et confrontés à tellement d’expertises complémentaires. 

Il faut d’ailleurs souligner que les bénéficiaires Mainpaces sont hyper motivés. 99% des personnes accompagnées en individuel ont envie, sont en demande et vraiment engagées. C’est très appréciable en tant que coach. En même temps, c’est aussi normal compte tenu des personnes à qui nous nous adressons chez Mainpaces : principalement des entrepreneurs - chefs d’entreprise. C’est important pour eux alors ils se donnent à fond.  

Vibes est un espace d’expérimentation en collectif dans l’esprit holistique de Mainpaces, sur le leadership, le management et les soft skills. Adressé aux entrepreneurs et dirigeants d’entreprise, Vibes permet d’expérimenter de nouvelles approches et outils, de créer du lien, se soutenir, se sentir moins seul dans sa position de dirigeant. Le partage de pratiques, l’ouverture aux autres et à des nouvelles expériences, permettent de trouver des pistes d’évolution pour des problématiques concrètes tout en renforçant la confiance en soi et les soft skills

Avec Vibes on ajoute finalement la puissance de l’intelligence collective à nos accompagnements (partage, soutien, réseau de pairs …). On propose un modèle proche de la supervision : comment professionnaliser sa pratique exécutive grâce au coaching mais aussi grâce au collectif de pairs, c’est une forme de codéveloppement [*]

Nous sommes parties du besoin des clients que nous avons identifié lors de nos accompagnements, et nous avons renforcé les points clés de ce projet avec un sondage auprès de notre communauté de dirigeants. Les bénéficiaires demandent souvent après un accompagnement individuel de continuer sous une forme complémentaire. Vibes offre cette suite possible qui permet d’entretenir les acquis et de continuer à progresser. Vibes permet aussi à celles et ceux qui souhaiteraient initier une démarche d’accompagnement de le faire en groupe. On propose ici en même temps un réseau et du développement personnel. Ce réseau est plus profond qu’un simple réseau business, auquel nos bénéficiaires participent déjà souvent. Avec Vibes, on crée des relations approfondies avec des personnes proches de nous et que l’on connaît bien au fil des séances, une relation de confiance s'établit. Cela crée de vrais relais quand on a besoin de soutien dans des périodes compliquées. On lutte ici à notre manière contre la solitude du dirigeant. 

Vibes, le nouvel accompagnement collectif

Nous allons former des promotions de 8 à 10 dirigeants qui s’engagent sur l’année pour 10 rendez-vous. La première " promo " sera constituée pour octobre 2024 et une seconde pour janvier 2025. L’idée étant de retrouver son groupe Vibes environ une fois par mois sur des moments de 3h, en fin de journée, et avec un moment convivial en fin de séance. 

En alternance, chaque membre Vibes participe avec son groupe à 5 séances de coaching et 4 séances de pratique expérientielles avec des experts. Ces pratiques seront définies au fil de l’eau selon les besoins du groupe. C’est ça qui est vraiment intéressant : la dynamique de groupe et les problématiques qui vont en ressortir vont définir la construction du parcours. C’est vraiment du sur-mesure. Chaque promo et chacun des accompagnements sera unique ! 

En complément, nous organiserons avec Thérèse une surprise fertile : une soirée inspirationnelle avec un invité surprise qui aura lieu en milieu ou fin de parcours selon les besoins et envies des membres. 

Là on est vraiment dans une avant première, je crois qu’il est encore un tout petit peu tôt pour en parler ! Mais pour rester très concrètes, ces séances se dérouleront en effet au sein du cadre merveilleux des jardins du Palais Royal. 

accompagnement collectif Mainpaces, Palais Royal

Chaque promotion sera unique et la dynamique de groupe le sera aussi. Au fur et à mesure de sa progression, le parcours sera adapté au groupe et à ses besoins spécifiques. 

Le métier de coach est de savoir s’adapter à la personne que l’on a en face de soi, et en collectif de prendre en compte les besoins du groupe pour adapter l’intervention des experts, des pratiques… En tant que coach, on dispose d’une vaste palette d’outils et notre objectif est d’utiliser le bon outil au bon moment. C’est encore plus pertinent avec l’approche multi-expertises Mainpaces. 

Si on observe les groupes ou cercles dirigeants qui existent aujourd’hui, l’objectif principal reste l’ouverture et la connaissance, et le réseau. Avec Vibes, on complète cette approche en allant sur du développement personnel plus transformateur dans un cadre très sécurisé

C’est ce que nous savons très bien faire. Nous allons innover et introduire de nouvelles méthodes avec une approche plus expérientielle. L’idée étant d’ancrer la personne dans son environnement et de lui faire prendre du recul en traitant des cas pratiques concrets, mais surtout en s’inscrivant dans une démarche plus transformatrice pour pouvoir travailler sur sa posture dans cet environnement. Le développement personnel exécutif, c’est travailler avec la personne dans sa globalité tout en restant concentré sur les aspects professionnels. 

Enfin, cette alternance coach / expert est très puissante et permet de travailler de différentes manières en combinant les approches. Et comme le groupe est fixé et ses membres participent tout au long de l’année, on va pouvoir construire une solidarité, rentrer en profondeur, et créer une confiance mutuelle entre les membres. On a hâte de pouvoir observer la puissance de l’intelligence collective en action. 

Coaching dirigeant : accompagnement individuel ou collectif ? 

Le coaching individuel est essentiel pour évoluer en profondeur, se libérer de tensions et des freins qui enchainent, d’ajuster son propre rythme, se rassembler dans toutes les facettes de sa personnalité et déployer ses potentialités. 

L’accompagnement collectif permet de traiter en groupe des sujets qui reviennent de façon récurrente pour la majorité de nos bénéficiaires. Il permet également de partager des expériences et d’échanger avec ses pairs, de donner et recevoir, de se confronter différemment, dans un dialogue sécurisé et porté par l’énergie du groupe, et de s’ouvrir à d’autres manières de faire. 

Cependant, accompagnement collectif ne veut pas dire coaching collectif. En coaching collectif, on travaille sur une équipe déjà constituée qui travaille déjà ensemble et a besoin de résoudre des problématiques de groupe. 

L’accompagnement collectif Vibes est finalement du coaching individuel, pour la personne, mais réalisé en groupe. Les méthodes se ressemblent, mais chaque personne a des attentes et des objectifs qui lui sont spécifiques, pas d’objectif commun, c’est ça la grande différence ! Avec l’accompagnement collectif et donc Vibes nous sommes avec des individus qui ont des problématiques individuelles à résoudre et les travaillent en groupe. 

Avec Vibes, le coach et le groupe adoptent une posture de codéveloppement avec une finalité de partage, d’entraide et d’amélioration de sa pratique professionnelle en tant que dirigeant. 

L’accompagnement collectif et le coaching individuel sont deux méthodes d’accompagnement distinctes qui peuvent se faire indépendamment, ou en les combinant. 

Le collectif a la richesse de l’apport des pairs et pour cela il faut être prêt à s’ouvrir aux autres et exposer ses problématiques professionnelles (nous travaillons sur des cas concrets et réels). Cela permet également de découvrir de nouveaux sujets ou de manières de les aborder

Nous avons hâte de lancer Vibes et de voir ce que ça donne avec la première promotion d’octobre ! Quand on a imaginé un projet, forcément on veut le voir vivre. Et puis l’aspect co-construction avec la promotion va être intéressant, ce sera adaptable et du sur-mesure pour le groupe. On ne sait pas ce qui nous attend en détails, c’est très stimulant pour nous et ça le sera aussi pour le groupe. ! 

Ce qui est vraiment appréciable chez Mainpaces c’est qu’on a l’espace de liberté pour essayer de nouvelles choses. On peut tester, et cela nous donne plein d’autres idées pour ensuite avancer dans un processus de création très dynamique. C’est aussi ce que nous souhaitons partager avec nos clients à travers ce parcours Vibes, car cette dynamique de création et d’adaptation est un besoin essentiel aujourd’hui.

Propos recueillis par Marion Soler

[*] Codéveloppement : https://cecodev.fr/codeveloppement/

L’énergie est notre ressource personnelle la plus précieuse. En 2022, nous en avions posé dans cet article les bases de ce que cette “ capacité de transformation du monde ” représente en physique, de son lien avec l’écologie personnelle, et de clés de développement au niveau individuel et collectif. Puis nous avons développé dans l’article Énergie personnelle et performance professionnelle : comment le coaching génératif développe simultanément les deux, ce qui se joue dans une démarche d’alignement

Dans cet article, nous approfondissons comment cela se répercute au niveau collectif. Nous nous sommes plongés dans différentes études psycho-sociales réalisées dans le milieu de l’entreprise. Elles mettent en évidence trois points essentiels : 

Énergie relationnelle au travail

Plusieurs études psycho-sociales dans le milieu de l’entreprise permettent d’apporter des éclairages sur la notion et d’engagement au travail. Elles mettent en évidence l’énergie relationnelle au travail comme vecteur d’engagement et de performance au travail.

A L'ORIGINE EST L'ENERGIE DES DIRIGEANTS

Portant sur l’énergie au niveau interpersonnel, une étude[1] a montré que l'énergie relationnelle ressentie par les employés avec leurs dirigeants au moment m prédisait l'engagement professionnel au moment m+1 (1 mois plus tard). La relation positive entre l'énergie relationnelle au moment m et l'engagement professionnel au moment m+1, est positivement associée à la performance professionnelle de l'employé au moment m+3 par le biais du mécanisme de l'engagement professionnel. 

L'ENERGIE SE TRANSFORME EN ENGAGEMENTS CONCRETS

 Si l'on prend en compte les différents facteurs d'engagement[4] des employés comme la satisfaction de leurs besoins, les ressources professionnelles dont ils disposent et l'échange social, trois facteurs influençant l'engagement des employés émergent : 

Que l'on identifie l’engagement des employés comme un concept à multiples facettes : cognition, émotions et comportements ; ou comme un concept unitaire : un état d'esprit positif, une volonté dévouée, le contraire de l'épuisement professionnel ; l'engagement est porté par l'énergie initiale des dirigeants, et repose également sur l'énergie et la conscience des collaborateurs de l'entreprise.

L'ENGAGEMENT ENTRAINE LA PERFORMANCE

L'engagement des collaborateurs emmène alors avec lui des conséquences positives sur la performance individuelle qui se caractérise par la capacité de la personne à s'organiser, à tenir ses promesses et ses délais, à faire des choix et à en assumer les conséquences, à avoir un comportement positif, etc... Il entraine également la performance de l'organisation, qui va se caractériser par la satisfaction du client, le rendement financier, son impact, etc...

Énergie (relationnelle) contagieuse

Dans l’étude "The social psychology of work engagement: state of the field" [2] l'auteur intègre la littérature sur la contagion émotionnelle, l'engagement dans le travail d'équipe, le leadership, le comportement proactif au travail et les retombées du travail sur la famille. Il en résulte cinq éléments majeurs :

  1. L'engagement au travail est contagieux - les collègues, les dirigeants, et le partenaire intime, peuvent être des causes importantes d'engagement.
  1. L'engagement au travail émerge au niveau de l'équipe lorsque les membres de l'équipe font collectivement l'expérience de niveaux élevés de vigueur, de dévouement et d'absorption. Les membres d'équipes engagées synchronisent bien leurs activités et sont plus performants. 
  1. Les dirigeants peuvent influencer l'engagement au travail des collaborateurs par le biais de processus d'influence rapides (inconscients) et lents (conscients). Il a également été montré que l'humour du leader influence positivement la créativité des employés[3]. L'énergie relationnelle joue un rôle de médiateur dans cette influence.
  1. Les collaborateurs peuvent utiliser des comportements proactifs pour rester engagés dans leur travail, y compris l'élaboration de tâches et la conception ludique du travail. 
  1. Enfin, l'engagement professionnel peut déborder et enrichir le domaine familial

Ainsi les dirigeants, les subordonnés et les membres de la famille fournissent, élaborent et reçoivent (c'est-à-dire échangent) des ressources et facilitent ensemble l'engagement professionnel et familial des uns et des autres, avec des conséquences positives sur la créativité et le développement de l’autonomie de chacun. Nous le voyons dans tous nos coachings génératifs : l’équipe Mainpaces est là pour le bénéficiaire, femme ou homme. La personne vient là avec ses enjeux profesionnels et ce qui la constitue dans sa vie personnelle. La personne développe sa cohérence intérieure, s’énergise, s’aligne avec ses motivations profondes, déploie une performance harmonieuse avec ses ressources, et cette plénitude d’action ruisselle dans tous ses environnements de dirigeante et dirigeant d’entreprise, professionnel comme personnel.

Les frontières sont poreuses, notre vie est un tout. On voit ainsi se dessiner une notion de “bien-être subjectif”, qui revêt une grande importance pour l'humanité. L'épanouissement individuel joue un rôle essentiel dans l'association entre l'énergie et le bien-être au travail. Il résulte dans l’équilibre à maintenir entre l’énergie dépensée pour aider les autres, et celle nécessaire à son propre bien-être. C’est un chemin, celui de la connaissance de soi, de la perception et de la conscience ouverte, de l’intention posée, de l’attention focalisée, qui permet de déployer pleinement toutes ses potentialités, pour soi-même, et pour le monde.

Le collectif Mainpaces

[1] Li Sun & Chanchai Bunchapattanasakda, 2019. "Employee Engagement: A Literature Review," International Journal of Human Resource Studies, Macrothink Institute, vol. 9(1), pages 63-80, December.

[2] Bakker, A.B. (2022), Career Development International, Vol. 27 No. 1, pp. 36-53. https://doi.org/10.1108/CDI-08-2021-0213

[3]  Yang, C., Yang, F. and Ding, C. (2021), "Linking leader humor to employee creativity: the roles of relational energy and traditionality", Journal of Managerial Psychology, Vol. 36 No. 7, pp. 548-561. https://doi.org/10.1108/JMP-06-2020-0300

[4]  Li Sun & Chanchai Bunchapattanasakda, 2019. "Employee Engagement: A Literature Review," International Journal of Human Resource Studies, Macrothink Institute, vol. 9(1), pages 63-80, December.

L'énergie personnelle est un élément essentiel au bien-être et à l'efficacité individuelle. Comment l'énergie physique, mentale, émotionnelle et spirituelle interagissent et influencent nos actions et notre environnement ?

Perception et gestion de notre énergie personnelle sont primordiales pour prévenir l'épuisement et maintenir un équilibre sain. Egalement, l'alignement énergétique, est essentiel pour atteindre un état de flux optimal et conjuguer performance et bien-être. Enfin, l'impact des philosophies holistiques et des approches de coaching génératif permettent d'intégrer ces diverses formes d'énergies dans le développement personnel et professionnel, offrant une synergie entre introspection et action.

Énergie personnelle, une force en action

Énergie vient de energeia en grec désigne la force en action. Par comparaison dunamis la force en puissance a donné le mot « dynamisme ». L’idée d’action signifie en grec « agir dans », « être en action à l’intérieur de ». L’énergie est une force en action, à la source donc de tous nos mouvements. 

Selon sa forme, l’énergie se propage à des vitesses différentes, et porte des qualités variées. L’être humain que nous sommes, pourra être mis en mouvement par une énergie physique, mentale, émotionnelle, ou encore spirituelle, souvent une combinaison de l’ensemble avec l’énergie que nous confère notre environnement. Toutes les formes d ‘énergie sont en interaction les unes avec les autres et s'influencent mutuellement. L’énergie la plus mobile et rapide se manifeste avant la plus lourde et lente.

Ainsi l’image précède-t-elle naturellement la forme, la pensée - l’action, la parole - le geste.

Énergie personnelle : perception et régulation

Le premier sujet qui se pose est celui de la perception de son énergie, et de son pendant la fatigue. Ce qui nous frappe souvent chez nos clients, est le non-ressenti de son niveau d’énergie et du niveau de ses batteries corporelles, mentales, et émotionnelles. Sans perception de ce “niveau de charge”[1], le risque d’épuisement ou de burn-out est grand. Cette reconnaissance de son niveau d’énergie ou de fatigue dans ses différentes dimensions est essentielle pour mettre en place 2 stratégies d’adaptation qui peuvent être complémentaires :

  1. Comment adapter mes actions à mon niveau d’énergie ? par exemple poser des congés, différer certaines activités… si mon niveau d'énergie est bas voire en alerte
  2. Comment me réénergiser ? Comme développé dans notre article Énergie et écologie personnelle, cela passera par le sommeil, et également en récupération active par ce qui me fait du bien. Sur ce thème, il s’agira de distinguer dans mes activités ce que je sais faire( mes compétences), mais qui me demande beaucoup d'effort, et ce qui relève de mon talent (mes motivations intrinsèques) et qui me procure de l’énergie

Énergie personnelle : un sujet d’alignement

L’énergie dont nous disposons se disperse dans tous les conflits intérieurs auxquels nous faisons face. Ainsi si je rêve d’aller naviguer car le temps s’y prête, et que je me dis que je devrais faire ma note de cadrage pour mon prochain comité de lundi, il est possible que je me retrouve prostrée à ne faire ni l’un ni l’autre, mon action inhibée par la dynamique de ces 2 forces contraires. 

L’alignement passe par le développement de la relation à soi qui permet de se connecter à ces 3 dimensions physique, émotionnelle et mentale en conscience, ainsi qu’à sa dimension spirituelle subtile, et à développer connaissance de soi et intuition. Au fil de cette progression vers l’alignement se développe une capacité à distinguer la forme de leur manifestation. Alors je peux commencer à identifier le rôle puissant des émotions pouvant s’avérer des moteurs comme des inhibiteurs d’énergie, et l’importance de dissoudre les blocages émotionnels pour restaurer la circulation énergétique. L’alignement se traduit par l’accès à une énergie, une vitalité naturelle connue sous le nom d’expérience ou d’énergie optimale (flow), concept développé par le psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi.

Énergie personnelle et philosophies holistiques 

Les  médecines traditionnelles chinoise et indienne (Ayurveda) reposent sur le principe de l’énergie vitale (le chi ou Qi chinois). Selon ces traditions, le corps est un récepteur et un émetteur d’énergies influencé par nos émotions, nos pensées et nos actions . C’est ce même principe de l’énergie qui est au cœur de tous les " arts  énergétiques " d’extrême orient de la Chine au Japon , tai chi, QI Gong, reiki, acupuncture, feng shui … selon lesquels les plans de la conscience, du corps et de l’environnement inter-agissent.

La philosophie indienne[2], socle du yoga et de la méditation dyana aurait « exporté » vers la Chine le principe du prana, souffle vital ou énergie sacrée que l’on retrouve dans les très nombreuses techniques respiratoires du Pranayama indien. Les postures de yoga sont comme un rééquilibrage des polarités énergétiques “fermes et tendres” comparable à celui de l’acupuncture. La respiration accompagne les effets psychosomatiques éprouvés dans les exercices, et facilite la possibilité de traverser la barrière du mental et d’accéder aux état de conscience non-mentaux, et à une dimension plus vaste. Ainsi le corps peut s’engager fermement et durablement dans l’intériorité, et nous pouvons cheminer vers « une conscience unifiée », et une forme de réconciliation et d’harmonie. C’est vivre, selon la belle expression de Jean Papin, dans « la félicité de voir le monde tel qu’il est ».

Énergie personnelle et coaching génératif Mainpaces

Le coaching génératif place l’énergie au centre du coaching puisque celle-ci est aussi bien la base de l’alignement de la personne que le levier de sa performance, qu’il s’agisse de l’appréciation des risques, de l’initiative stratégique, de la prise de décision et de la détermination dans l’action.

Proche des philosophies orientales dans son approche holistique de la personne et des relations entre la personne et son environnement, et nourri des pratiques du sport de haut niveau, le coaching génératif Mainpaces intègre dans ses parcours de coaching des approches corporelles en alternance avec les séances de coaching exécutif. En interagissant, cette pluralité d’approches et d’outils accélère la " restauration énergétique " du bénéficiaire.

Un de nos bénéficiaires Directeur Technique dans une start-up en pleine croissance exprime ainsi son expérience “Grâce aux profils complémentaires des coachs et experts Mainpaces, j'ai eu un accompagnement qui correspondait à mes besoins spécifiques. Leur écoute attentive et leur expertise m'ont progressivement amené à une remise en activité, tant sur le plan physique qu'intellectuel. Dès les premières séances, j'ai retrouvé un équilibre de vie plus en adéquation avec ma personne, et l'énergie nécessaire pour accomplir mes objectifs profonds

Les méthodes et outils du champ mental sont nombreux et arbitrés en fonction de l’exploration de la personnalité du client, des dynamiques qu’il exprime dans ses différentes dimensions[3] physique - mentale - émotionnelle - esthétique - spirituelle - sociale, et de ses objectifs de coaching. L’écoute active est l’outil de base sur lequel s’appuient le questionnement et la reformulation. Le coach intègre des méthodes de distanciation et de prise de recul par la visualisation particulièrement utiles aux dirigeants qui recherchent à affiner leur positionnement stratégique moyen - long terme. La personne accompagnée va faciliter ses prises de parole publique ou en cercles restreints (par exemple en board, en codir) par des mises en situation et des entraînements en mode simulation. 

Les méthodes corporelles et énergétiques viennent en compléter le mental, et créer un effet de levier sur l’approche réflexive. Elles regroupent des techniques de bien-être et de rééquilibrage corporel et émotionnel telles que l’hypnose, l’ostéopathie et les massages ou encore le yoga dans sa dimension corporelle et posturale (Hatha yoga) mais aussi plus spirituelles avec la méditation et les différentes techniques respiratoires revitalisantes.

Le coaching génératif combine ces approches. Il va s’agir de faire alliance avec le bénéficiaire, de se mettre à son diapason avec attention, une empathie maîtrisée reposant sur les ressentis et une forme d’accueil intuitif permettant de capter des informations subtiles. C’est ce que décrivent Robert Dilts et Stephen Gilligan comme “le champ génératif” essentiel à l’émergence du nouveau. Ainsi seront explorés ensemble par le coach/expert et le bénéficiaire des blocages énergétiques sous-jacents, à fleur de conscience, ou encore des schémas récurrents, pour rétablir l’énergie vitale, l’harmonie et l’alignement. Cet état créatif et génératif permet de se transformer, de vivre des possibilités nouvelles et créatives, et de relever les défis auxquels nous sommes confrontés. 

Nous voyons beaucoup de personnes conscientes de ces schémas de répétitions par exemple nourris d’un impératif de reconnaissance, ou d’une peur du succès, et qui les empêche de réaliser leurs projets même à très haut niveau. La dernière marche ne peut pas atteinte, et cela recommence. L’état génératif permet de s’extraire de ces schémas de répétitions destructeurs pour soi-même et son environnement.

La manière dont nous réagissons à une situation dépend de notre état de conscience intérieure. Cinq qualités intérieures composent un état génératif : Centré, Ouvert, Attentif et conscient, Connecté, accueil Hospitalier. L’acronyme de cet état positif est COACH :-).

Et ce n’est pas tout, l’énergie est contagieuse ! Pour en savoir plus sur l’énergie relationnelle au travail et ses conséquences, c’est ICI.

[1]  cf “L'athlète d’entreprise” d’Alain Goudsmet

[2] Rappelons qu’en Inde l’ayurvéda (véda =connaissance, ayur =énergie vitale) est une science de l’énergie associée aux énergies vitales adossées aux cinq grands éléments (air, eau, feu, espace, terre) . C’est à la fois une philosophie et un système de santé préventive reposant sur les pratiques psycho-corporelles que sont le yoga, la méditation, les massages  favorisant l’harmonie entre le corps et l’esprit mais aussi la recherche d’équilibre entre l’individu et son environnement.

[3] cf le livre “Les enfants de Socrate” de Jean-Daniel Remond, chez Eyrolles.

👨‍💻 Comment passer outre la déferlante de l’IA générative (GenAI) ? Fondé en mai 2023, le français Mistral AI est près de surperformer Chat GPT d’Open AI qui nous a époustouflé l’an passé. Méta et Simplon annoncent vouloir initier 30.000 français à l’IA générative. Le 8 mars, Sébastien Lecornu (Min. des armées) annonce que la France va consacrer 2 Mds€ d'ici à 2030 à la création d'une "intelligence artificielle en matière de défense". Le 14 Mars 5 Mds€ pour placer la France à la pointe de l’IA. Les annonces se suivent et semblent ne plus avoir de limites. Qu’est-ce que cela dit de nous, et quelles sont les questions que l’on a envie de se poser à ce stade ?

 IA générative et choix éthiques

🗣️ Quel changement radical d'interface ! Un auditoire réagit difficilement à une forme rigide et sévère de langage. La GenAi crée un langage qui suit les codes de la communication humaine. Depuis le temps que l'humanité cherche un interlocuteur qui nous comprenne vraiment, cette similarité crée une connexion instantanée avec l’outil. Cette ressemblance implique-t-elle pour autant que la machine est notre alliée ? En quoi porterait-elle un objectif bienveillant ? 

L’IA générative reste aujourd’hui un outil, construit par l’Homme, et largement utilisé au service de la compétition entre humains. Sa puissance induit un risque intrinsèque pour les structures quelles qu’elles soient. L’épisode des faux vocaux de Joe Biden l'a récemment illustré pour la démocratie en Amérique. La confiance reste la clé pour une adoption massive de l’IA générative, et cela impose une appropriation approfondie, et un cadre éthique.

 IA générative et travail

💼 Le travail est ce que l’on fait réellement. Il diffère ainsi considérablement de l'emploi, et va bien au-delà d'être simplement un élément de la production. Il est profondément physique, caractérisé par des rythmes, des cadences, des interactions entre métiers et outils, ainsi que par la manière dont nous utilisons notre corps. Il est simultanément intrinsèquement social, formé par les relations entre individus, les choix qui contribuent à notre épanouissement personnel, et notre rôle dans la construction du monde qui nous entoure.

L'intégration de l'IA Générative nous invite à examiner de plus près la connexion entre le travail, les métiers, les compétences et l'emploi, dans une perspective d'évolution dynamique. Il existe une tension entre le remplacement et le renforcement des collaborateurs. De nouvelles compétences doivent être développées, telles que la capacité à prompter, l’analyse des données générées… Nous avons tendance à surestimer le remplacement et à sous-estimer la complémentarité dans la richesse que nous pouvons tirer de tous ces outils. Cela soulève une question de choix sociétal, à approfondir à la lumière des rapports successifs qui sortent sur le sujet : que pouvons-nous faire avec la GenAI, et que choisissons-nous effectivement de faire ?

 IA générative et sécurité 

💻 De nos jours, insérer dans son prompt des informations de son organisation constitue une fuite de données, représentant une faille en matière de confidentialité. Il est nécessaire de prendre en compte l'évolution exponentielle des capacités des IA en matière de recoupement de données et d'identification des systèmes, des individus et des entités auxquels elles sont liées. Une fois que ces données sont divulguées, nous perdons le contrôle sur leur utilisation ultérieure. Dans un contexte marqué par hausse croissante de la cybercriminalité, quelles règles appliquer, et comment mesurer la valeur ajoutée de l’utilisation de l’outil, vs le coût du risque d’une telle faille ? 

 IA générative et environnement

⚡ Luc Julia, l’inventeur de SIRI, insiste sur ce point :  la puissance de l'IA générative repose sur plus de données (x 2.000 vs le machine learning), et plus de puissance de calcul. “ Si aujourd’hui on faisait autant de requêtes sur ChatGPT 4.0 qu’on le fait sur Google, il n’y aurait pas assez d’énergie dans le monde pour répondre à cette demande ”. Quelles sont d’un point de vue environnemental les limites à (se) poser à l‘usage de l’IA générative ? Intégrer une évaluation a priori des trajectoires d'impact d'un projet IA est un enjeu de vision.

 IA générative et décision

🧠 L’IA parviendra-t-elle à penser ? La question reste posée, mais ce que l’on sait aujourd’hui est que notre pensée a la particularité d’être arrimée à notre corps. Si on délègue aux machines le fait de penser, de décider, de choisir, on perd l'entraînement, comme celui de la mémorisation, ou de la spatialisation. Il y a un temps cellulaire, qui est celui de la construction de notre pensée tenant compte de toutes les perceptions qu’elle emporte avec elle. Perdre cet espace qui existe “entre le stimulus et la réponse” comme le souligne Victor Frankl, n'est-il pas un risque pour notre liberté ?

Un regard croisé avec le coaching génératif

🤔 Utiliser l'IA générative, c'est un peu comme se plonger dans des conversations qui suscitent davantage de questions, transformant ainsi notre rôle en celui d'investigateurs. L'IA générative nous aide à questionner et à réfléchir, s'inscrivant ainsi dans un changement culturel dont le coaching fait partie. Peut-on alors envisager d'automatiser cette approche d'aide au discernement ?

Les bouleversements rapides du monde entraînent des dysfonctionnements dans nos modes de fonctionnement largement automatisés, et imposent des changements adaptatifs. Ces enjeux de transformation incluent la perception d’incertitudes et d’intuitions, qui demeurent des capacités exclusivement humaines. Nous les colorons de nos émotions, de nos peurs, des ressentis, et des « croyances » que l’on a pu construire sur notre chemin de vie. Tous ces éléments constituent notre unicité, notre singularité, et la place que l'on se façonne.

Lors des séances de coaching, l'approche systémique et intuitive du coach transcende une quelconque logique programmée. Il crée avec son bénéficiaire un espace génératif empreint d’attention, d’ancrage, et de lien, qui lui permet ainsi d'être pleinement présent avec la personne à l’endroit où elle se trouve, qui l’autorise à exprimer ses émotions, qui l’amène à retrouver son centre, et facilite la transformation. Il n'y a pas d’outil standard, il n’y a que ceux qui correspondent à l’individu à un moment précis, en fonction de son histoire, de ses réactions subtiles, de ses mouvements corporels, de ses silences et de ses hésitations. Le coaching génératif est une approche hyper sur-mesure qui explore les problématiques prioritaires en tenant compte de toutes les facettes du bénéficiaire, et des répercussions d'un domaine de sa vie sur un autre.

La conscience est une expérience informative et intégrée. Dans ce champ de conscience partagée, le coaching génératif représente un gain de temps considérable par rapport à l’infinité possible de questions sans intégration. Le coaching génératif favorise l'émergence de solutions nouvelles pour la personne, qui constituent un véritable changement de paradigme

L’humain doit être une finalité et pas un moyen

🤝 L'IA ne remplacera pas toute forme de collaboration humaine. Son impact sur la gestion du changement reste largement hypothétique à ce stade. Les solutions les plus efficaces émergent de la synergie entre l'humain et la technologie, où l'intention prime sur la capacité. Posséder un couteau ne signifie pas forcément choisir de l'utiliser pour blesser, de même que posséder un pouvoir technologique ne signifie pas nécessairement opter pour son développement. Il est crucial de recentrer le choix et le discernement au cœur de nos actions. En identifiant les obstacles, nous pouvons déterminer les zones où nous pouvons progresser en sécurité. Comme le souligne Eric Salobir, président de la Human Technology Foundation, il nous incombe de hisser la société au niveau où nous souhaitons qu'elle soit.

IA générative et leadership

Article rédigé par le collectif Mainpaces, mars 2024

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #23 | 🤖 IA générative et temps long

🌊 "Pourquoi le kite, et mon boulot, me motivent à fond ?" Voilà une phrase que l’on aimerait entendre de nos collaborateurs en ce début d’année, l’expression d’une motivation sincère, qui les met en mouvement, et qui les engage pleinement. Il y a dans ce mouvement une tension qui se crée vers un but, savamment posé entre facilement atteignable et inatteignable, un objectif qui permette un dépassement de soi et qui nous fasse nous sentir utiles et vivantsEffort, récompense, plaisir, traversons ensemble à travers quelques fondamentaux de la motivation pour lancer l’année, et avec elle nos plans d’action.

🤔 Engagement au travail : trouver le “Why”

Pourquoi sommes-nous rassemblés ? Simon Sinek à travers son fameux TED [1] totalisant près de 64 millions de vues met en évidence l’importance de commencer par le sens. Raison d’être (point de départ et la source d’inspiration de l’entreprise), vision (l’ambition qui fait converger les efforts), valeurs (qui guident les décisions et les actions), l’intégration de chacun dans un projet qui le dépasse et qui rassemble le groupe, et dans lequel chaque collaborateur pourra trouver sa place, est essentielle.

C’est un enjeu d’alignement, du dirigeant leader en premier lieu, et des équipes en suivant. L’alignement favorise une meilleure prise de décision, en aidant à se concentrer sur ce qui fait sens et à l’exposer avec clarté. Nous voyons que les dirigeants que nous accompagnons en coaching génératif renforcent leur leadership avec leur cohérence, avec des outils utiles comme la visualisation mentale des objectifs qu’ils visent, affinent leur perception et leur intuition, leur capacité de concentration dans un temps souvent fragmenté, et la régulation de leurs émotions.

💜 Engagement au travail : Comment passer de la passion aux enjeux ?

Florent Menegaux, PDG de Michelin détaille la construction de sa matrice de passage dans la formidable table-ronde [2]Le sens de la Tech” organisée en décembre dernier par Etienne de Rocquigny, mathématicien, Entrepreneur - Advisor, et Personne Ressource chez Mainpaces. Pourquoi a-t-on plaisir à travailler ensemble, et qu’est-ce que l’on fait ensemble ? 

Après avoir consulté l’ensemble des collaborateurs (plus de 80.000 personnes) pour définir leur rêve collectif à 2050, les jalons ont été posés pour 2030 et 2040, permettant la déclinaison d’une stratégie à court terme.

Co-construire les objectifs équipe par équipe permettra d’embarquer concrètement tout le monde dans une démarche volontaire de travail au quotidien, au sein d’un environnement qui génère un sentiment d’appartenance. On retrouve un système de valeur très solide et fédérateur, et l’alignement de sens, compétences, et appétences, dans un modèle de développement de l’entreprise qui sera basé sur le développement humain. L'entreprise est alors l’espace où les tâches confiées aux personnes leur ouvrent la capacité de se révéler.

✊Engagement au travail : Pas de motivation durable sans engagement personnel !

La motivation reste un sujet éminemment personnel, et chaque manager, dirigeant a le pouvoir de créer les conditions - les leviers de la motivation, mais la motivation et la démotivation seront bien issus de la personne même.

Ce qui nous motive est lié à notre liberté, et à la façon dont on réussit à s’exprimer d’une manière qui nous ressemble malgré les contraintes. C’est notre style, et c’est dans l’engagement qu’il s’exprime. 

La motivation intrinsèque [3] fera émerger chez la personne un sentiment de satisfaction comme un moteur puissant, issu d’un désir personnel, pouvant inclure la curiosité ou de nouveaux défis. La motivation extrinsèque nourrira notre soif de reconnaissance, et la peur de sanctions externes.

Le modèle TARGET (Ames 1992) met en évidence deux cultures d’entreprises biens distinctes selon les climats de référence visés.

source : Motivation et EPS. Entre théorie(s) et pratique Nicolas Mascret [4]

🦸‍♂️ Engagement au travail : et moi, qu’est-ce qui me motive ?

Identifier ses propres éléments de motivation pourra passer par le fait de revivre des situations, des moments de vie qui comptent, ceux qui vous ont rendu vivant, plein d'énergie, intense. Il ne suffit pas de trouver la situation, il faudra plonger dans le Faire

Se connecter à ses ressentis corporels, ses états d'être, les nommer, permettront de rassembler corps et mental, et de guider sa réflexion vers une organisation qui intègre à la racine vos propres éléments de motivation, essentiels pour vivre avec l’entreprise une dynamique durable. Il s’agira pour cela de créer des espaces où l’on sort du quotidien, où l’on rebrasse ces éléments, de faire un pas de côté, et de prendre du recul. Nos accompagnements répondent à ce besoin essentiel.

Reconnaître que l’entreprise est un lieu de vie humain et ouvert et pas seulement un espace transactionnel permettra de passer de l’agrégation (du multiple) à l’union.

Article rédigé par le collectif Mainpaces, janvier 2024

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #21-✊ Quels ressorts pour une motivation durable ?

[1] TED Simon Sinek : https://www.youtube.com/watch?v=OGQM4h-IaFo

[2] Table-ronde “Le sens de la Tech” organisée en décembre dernier par Etienne de Rocquigny : https://www.youtube.com/watch?v=quZ4T9pUWVs

[3] Motivation intrinsèque : https://asana.com/fr/resources/intrinsic-motivation

[4] Motivation et EPS. Entre théorie(s) et pratique Nicolas Mascret : https://www.aeeps.org/file/download?fileId=5378

Suivre un parcours de coaching exécutif est essentiel pour les entrepreneurs qui cherchent à maximiser leur potentiel et se connecter à leur environnement et leur écosystème. Le coaching génératif permet de développer des aptitudes clés en leadership, vision stratégique et organisation, communication, résilience, rapport au temps, tout accompagnant l’équilibre de la vie professionnelle et personnelle, dans une meilleure compréhension de ses modes de fonctionnement et ce qui constitue ses ressources propres. C’est un chemin de liberté, qui offre une dimension supplémentaire, intégrant les aspects physiques, mentaux et énergétiques pour un développement holistique​​. 

Cette approche innovante du coaching est particulièrement efficace dans l’univers spécifique des startups, et les environnements avec des gros enjeux de croissance, souvent composés d’équipes jeunes parfois dépourvues de référentiels professionnels et de capacité de mentoring et de transmission. Il répond à l’appétit de progrès, d’alignement pro-perso, et de solutions durables des équipes fondatrices et C-levels.

Ils gagnent beaucoup de temps et d'énergie en passant par la bonne porte, qui peut être cognitive (coaching classique), ou plus physique, immersive. Ils ont aussi besoin de comprendre, de pratiquer, de ressentir rapidement les effets de l'accompagnement, d'avoir du concret. C'est un des éléments essentiels de la valeur ajoutée de Mainpaces : savoir identifier les priorités, coordonner ces différentes pratiques avec les meilleurs experts, et créer un effet de levier à travers des parcours d’accompagnement multi-compétences, inspirés du sport de haut niveau.

Le coaching joue un rôle crucial dans le soutien à un développement plus sain des startups, les aidant à surmonter les obstacles1, accompagner la croissance, et réaliser leur vision en cohérence avec les besoins de leurs collaborateurs, et ceux du monde. 

Le coaching exécutif pour les entrepreneurs, dans quelles situations ?

Si le coaching génératif peut faire partie de la culture d’entreprise et de l’accompagnement dans développement de ses talents, il est également utile dans des situations spécifiques propres à chaque entreprise. On retrouve des patterns, des situations récurrentes. Cela peut être

Pour les entrepreneurs post-exit, le coaching génératif est particulièrement utile pour naviguer dans cette phase de transition souvent très complexe et émotionnellement chargée. Il y a beaucoup de fatigue accumulée, de tensions et parfois de violence intégrée, des deuils à mener, un bouleversement de son identité. Si l’exit a été financièrement fructueux, l’entrepreneur ne reçoit que très peu de compréhension et d’empathie de la part de son entourage. Et pourtant, les questions qu’il se pose sont déstabilisantes - que faire de cet argent, est-ce normal ? que faire de mon temps, est-ce que je me relance dans un projet ? Comment le faire sans me cramer, sans renouveler ces erreurs qui m’ont parfois tant coûtées personnellement ? Et pour quoi faire, dans quel objectif ? Qu’est-ce que je désire vraiment ? Et quelle est cette peur qui me tiraille, cette aversion au risque que je ne connaissais pas et qui aujourd’hui me bloque ? …. 

Dans ce contexte, le coaching génératif fournit un soutien stratégique et intime pour gérer les défis liés à la fermeture, la fusion ou la vente de son entreprise. Le coaching génératif aide les entrepreneurs à se remettre en mouvement, identifier leurs motivations profondes, planifier leurs prochaines étapes, que ce soit pour investir de nouveaux projets ou pour explorer de nouvelles opportunités d’implication sociétale, assurant ainsi une transition plus fluide, réfléchie, et assumée vers leur prochain chapitre de leur vie.

Le coaching exécutif pour les entrepreneurs, quels objectifs ?

coaching exécutif

En 2023, les émotions, notamment le sujet de la peur, ont été au premier plan. Comprendre ses émotions et leur message est essentiel pour maintenir un équilibre personnel et professionnel dans la durée, et un bon niveau d'énergie. Les entrepreneurs ouvrent un là un nouvel espace d'intelligence du monde.

La question de la "place" a également été un sujet majeur. Trouver sa place, laisser la place, mettre en place, définir la (bonne) place, ... Dans un monde où les rôles et les fonctions évoluent rapidement, définir et comprendre sa position ainsi que celle des autres est devenu essentiel pour naviguer efficacement dans le milieu professionnel.

Les décisions, la stratégie, le management et l'organisation ont été des axes forts des coachings entrepreneurs. La capacité à prendre des décisions éclairées, à élaborer des stratégies adaptatives, et à gérer efficacement les équipes et les ressources, est devenue une compétence incontournable pour nos bénéficiaires cherchant à se déployer et à réussir dans leur domaine respectif. Nos coachs vous ont permis de les exposer, de les challenger, d'aider à les faire émerger.

Enfin, les entrepreneurs que nous avons accompagné ont trouvé avec nous du ⏳temps (trouver le temps, gérer le temps, laisser le temps), de 🔥 l'énergie, de ⚖️ l'équilibre, et 😀 moins de stress.

Témoignages des bénéfices du coaching exécutif pour les entrepreneurs

Les témoignages des bénéficiaires de parcours Mainpaces reflètent l'impact positif et transformateur du coaching exécutif pour les entrepreneurs. Ils mettent en lumière des expériences personnelles et des objectifs très variés, allant de l'amélioration de la performance, de la confiance en soi, à la gestion efficace des transitions professionnelles. Ces récits soulignent la valeur ajoutée d'un accompagnement personnalisé, adapté aux besoins spécifiques de chaque entrepreneur, et illustrent comment le coaching génératif a aidé de nombreux professionnels à atteindre leurs objectifs et à réaliser leur potentiel.

"J'ai rencontré Mainpaces à un moment où ma vie était en plein chaos.
J'ai retrouvé grâce à une équipe d'experts pluridisciplinaires sérénité et confiance.
Leur approche sur mesure, à la fois technique et empathique, adressant tant la sphère perso que pro, m'a permis de retrouver mon chemin et l'ambition d'un nouveau projet.
Cette alliance du pro et du perso est pour moi la problématique des dirigeants. Ce triple coaching physique, mental, et leadership m’a permis de structurer mon projet, ses étapes, son modèle, en déverrouillant ce qui auraient pu être des points de tension pour moi.
Merci et bravo à toute l'équipe Mainpaces. "

Lionel Plessy, serial entrepreneur engagé - 09/10/2023

"Lorsque Thérèse nous a expliqué que le coaching Mainpaces s'inspirait des sportifs de haut niveau, cela nous a tout de suite parlé. En effet, si dans le sport, le mental est décisif pour gagner, dans l'entreprenariat, la santé physique est décisive pour performer.
L'alignement du corps et de l'esprit est une condition sina qua non pour être plus serein dans son quotidien et mieux vivre pleinement chaque situation.
Après 10 ans d'association, nous avons pris du temps pour nous en tant que "duo d'associés".
Temps individuel pour faire le bilan des 10 années passées et être au clair sur nos ambitions pro & perso pour les années à venir. Remettre l'essentiel en place et aligner corps & esprit grâce à l'offre proposée par Mainpaces : coaching, hypnose, osthéopathie, ...
Temps en duo pour réapprendre à bien communiquer dans un environnement professionnel évolutif, poser les fondamentaux de la réussite et resserrer les liens pour être plus fort dans la compétition...entrepreneuriale ! "

Amaury de Larauze et Arnaud Becker - co-fondateurs de Kiliba et Belacom,  13/10/2023

" Dans une année de transition après la cession de mon agence média, j'avais besoin d'aide pour écrire ma suite ; la manière dont je voulais investir mon temps et mon énergie.
Mainpaces n'a rien d'un accompagnement traditionnel. Il s'agit vraiment d'un bilan intérieur, qui précède le saut dans la suite, un parcours sur-mesure. Et pour moi une histoire de (re)construction de confiance.
J'en sors alignée et prête à aborder mes nouveaux challenges avec détermination et bienveillance à mon égard. J'aborde l'année 2023 fière du chemin accompli, avec une nouvelle forme de liberté et d'ouverture aux autres, beaucoup de curiosité, de courage et d'audace.
Un immense merci Thérèse et toute l'équipe Mainpaces pour ce "soin de moi". 

Anne-Cécile Castaldi, Repreneuse d'entreprise - 17/01/2023

" L'accompagnement Mainpaces m'a permis de surpasser les objectifs fixés pour améliorer mon positionnement et mon éloquence. 
Ce travail a été réalisé avec l'accompagnement d'experts qualifiés issus de divers domaines. Ces différents angles et cette approche opérationnelle ont fait la différence. 
Je recommande vivement Mainpaces pour le dépassement de soi et l'amélioration de ses compétences. "

Mehdi El Hafed, co-fondateur Touch Sensity - 22/11/2022

" J’ai découvert Mainpaces à un moment de ma vie où beaucoup de choses avaient changé et où je courrais après le temps pour réaliser une succession de tâches. J’avais besoin d’y remettre de l’ordre pour retrouver de l’énergie et de l’enthousiasme
Thérèse m’a dit à l’époque « on attend des dirigeants d’entreprise la même constance dans la performance que des sportifs de haut niveau, mais sans la structure d’accompagnement." Ça m’a tout de suite convaincu de travailler avec Mainpaces.
Au cours de l’accompagnement j’ai été frappé par l’efficacité de la démarche ! On alterne des moments de travail profond avec des moments de pratique avec des résultats plus immédiats. C’est bluffant. Bref, je recommande vivement ce parcours. "

François-Henri Jahan, Dr Commercial et Marketing de Contexte - 30/03/2023

Pour les entrepreneurs qui cherchent à exceller dans un environnement économique en constante évolution, le coaching exécutif de Mainpaces offre un chemin structuré de progrès, dans une approche écologique, pour soi, et pour le monde, respectueuse de ses moteurs profonds et de ses ressources. Il permet d’avancer en se connaissant dans une globalité qui inclut une capacité à se connecter à son environnement et à tout un écosystème. Le leadership ne se décrète pas, il se choisit, et le coaching est une opportunité d'acquérir les aptitudes indispensables pour fédérer. 

Pour en savoir plus ou pour débuter votre parcours de coaching, contactez Mainpaces.


  1.  Jansen, E. (no date) The Role of Coaching in Startups: A Comprehensive Guide, Quenza. Available at: https://quenza.com/blog/knowledge-base/coaching-for-startups/ (Accessed: 21 December 2023). ↩︎

L'immersion en eau froide est devenue de plus en plus populaire ces dernières années, suscitant à la fois des recherches émergentes sur ses bienfaits pour la santé, et des inquiétudes quant à ses risques potentiels. Dans cet article, nous avons condensé les résultats de plusieurs recherches et études, afin d'approfondir les principaux avantages et la manière de pratiquer le bain froid.

Le coaching génératif est issu du sport de haut niveau, où des équipes composées notamment de préparateurs mentaux sont mises en place pour accompagner les athlètes dans un objectif qui est la réalisation de performances qui sortent de l’ordinaire, dans des environnements où l’enjeu, la pression, le niveau de compétition sont extrêmement forts. L'immersion en eau froide est très pratiquée chez les sportifs de haut niveau : après après l'exercice, elle aide les athlètes à récupérer plus rapidement, à réduire les dommages musculaires et à maintenir leurs performances. 

Le coaching génératif de Mainpaces transpose cette approche aux dirigeants pour ces mêmes raisons, car ils font face à des niveaux d’enjeu comparable et on ne prend pas suffisamment soin d’eux en tant que personne. Cet article développe comment le bain froid peut avoir un impact positif pour les dirigeants, notamment sur leur santé mentale et leur humeur.

Le bain froid au profit de l'humeur et de l'état émotionnel

L'immersion dans l'eau froide pour la population générale a été suggérée comme ayant de nombreux avantages pour la santé, tels que le renforcement du système immunitaire, le traitement de la dépression, l'amélioration de la circulation sanguine, l'augmentation de la libido, la combustion de calories, la réduction du stress, ainsi que les réponses inflammatoires. La natation régulière dans l'eau froide est associée à une réduction de la fatigue, à une diminution des symptômes dépressifs et à une amélioration du bien-être général.

Comment expliquer que le bain froid améliore le bien être général ?

Plusieurs études ont montrées que le bain froid a un effet immédiat sur l'amélioration de l'humeur et de l'état émotionnel positif de différents types de personnes. Les résultats d'une étude 1 suggèrent spécifiquement que l'immersion à court terme dans l'eau froide est associée à une augmentation de l'affect positif et à une réduction de l'affect négatif.

Une autre étude 2 a notamment enregistré le changement aigu de l'humeur après une immersion de 20 minutes dans de l'eau froide pour un groupe de participants non habitués à la natation en eau froide. Les résultats ont montré que l'humeur peut être significativement améliorée après une seule immersion en eau froide d'environ 18 minutes, même sans nager en tant qu'activité principale. Le groupe de natation en eau froide a ressenti moins de perturbation de l'humeur négative sur toutes les sous-échelles du POMS ((Profile Of Mood States) et a montré une augmentation significative de la vigueur et des effets liés à l'estime de soi.

Ces effets sur l'humeur et la santé mentale peuvent s'expliquer sur le plan biochimique. En effet, les études ont observées que l'exposition au froid favorise la libération de neurotransmetteurs tels que la sérotonine, le cortisol, la dopamine, la norépinéphrine et la bêta-endorphine 3, qui jouent un rôle essentiel dans la régulation de l'émotion, du stress et du traitement des récompenses. Pour aller plus loin, les changements dans les états affectifs sont liés à des modifications de la connectivité entre les réseaux cérébraux à grande échelle, ainsi qu'à la régénération des neurones. Cependant, les mécanismes neuronaux sous-jacents à ces effets restent largement inconnus, avec peu d'études humaines portant sur la manière dont l'immersion dans l'eau froide affecte les processus neuronaux liés à l'affect.

Ainsi, le bain froid a une capacité à améliorer l'humeur, même après une seule exposition. Les mécanismes exacts de ces effets nécessitent encore d'être élucidés, mais il semble que la réponse au choc thermique et/ou le refroidissement corporel prolongé puissent jouer un rôle.

Le bain froid comporte-t-il des risques ?

Tout d’abord, il est important de souligner que la réponse au bain froid varie en fonction du sexe, de l'âge et de l'heure de la journée. L'adaptation génétique et l'acclimatation à des environnements froids montre différentes sensibilités selon les personnes lors de cette pratique.

L'immersion dans l'eau froide comporte des risques potentiels pour la santé, en particulier en ce qui concerne les personnes sujettes aux problèmes cardio-respiratoires, à l'hypothermie et aux lésions liées au froid. Il est essentiel de prendre en compte ces risques et de prendre des précautions appropriées lors de l'immersion dans l'eau froide, en particulier dans des situations extrêmes.

Aussi, l'immersion en eau froide comporte des risques en raison du potentiel de choc thermique. Pour atténuer ces risques, il est fortement recommandé que les personnes souhaitant s'engager dans cette pratique prennent des précautions spécifiques :

  1. Entrée Lente et Contrôlée : Entrer dans l'eau froide de manière progressive et contrôlée permet de réduire l'impact du choc thermique. Vous pouvez y parvenir en éclaboussant de l'eau sur votre corps et votre visage avant de vous immerger complètement et en avançant lentement dans les eaux plus profondes.
  2. Contrôle de la Respiration : Le choc thermique peut provoquer une hyperventilation, entraînant une réduction de la capacité à retenir sa respiration. Pour contrer cela, entrez dans l'eau lentement et n'avancez pas davantage tant que votre respiration n'est pas sous contrôle.
  3. Adaptation Saisonnière : Il est conseillé de commencer l'immersion en eau froide pendant les mois plus chauds, lorsque les températures de l'eau sont plus tolérables, puis de vous adapter progressivement aux conditions plus froides à mesure que vous vous habituez à cette pratique.
  4. Système de Paires : Chaque fois que possible, participez à l'immersion en eau froide avec un ami ou quelqu'un ayant de l'expérience dans cette pratique. La présence d'un compagnon améliore la sécurité.
  5. Sessions pour les Nouveaux : De nombreux groupes proposent des séances d'initiation pour les nouveaux venus dans la natation en eau froide. Ces sessions fournissent des conseils et un soutien pour s'acclimater en toute sécurité à l'immersion en eau froide.
  6. Conseils Professionnels : Si vous avez des problèmes de santé sous-jacents comme l'hypertension artérielle ou des problèmes cardiaques, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé, tel qu'un médecin généraliste, avant de commencer l'immersion en eau froide.

Approfondir les effets physiologiques du bain froid...

Certaines études 1 3 ont suggéré que le bain froid pourrait avoir des effets positifs sur le système immunitaire, notamment en améliorant la tolérance au stress et en réduisant les infections respiratoires.

Plusieurs études ont aussi suggéré que l'exposition régulière à l'eau froide pourrait contribuer à la réduction et/ou à la transformation de la masse grasse corporelle. Cela pourrait avoir des effets protecteurs contre le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Cependant, il a été noté que de nombreux facteurs pouvaient influencer ces derniers résultats, notamment le mode de vie actif, la gestion du stress, les interactions sociales et une attitude positive. Ces résultats nécessitent donc des études supplémentaires pour être confirmés. Le bain froid étant devenu plus populaire ces dernières années, le sujet est à approfondir, pour explorer davantage les effets potentiels du bain froid sur la santé.

Envie de pratiquer le bain froid bien accompagné ?

👇 Rendez-vous à Vibes 3D ! 👇


  1. Yankouskaya A, Williamson R, Stacey C, Totman JJ, Massey H. Short-Term Head-Out Whole-Body Cold-Water Immersion Facilitates Positive Affect and Increases Interaction between Large-Scale Brain Networks. Biology (Basel). 2023 Jan 29;12(2):211. doi: 10.3390/biology12020211. PMID: 36829490; PMCID: PMC9953392.  ↩︎
  2. Kelly, John & Bird, Ellis. (2021). Improved mood following a single immersion in cold water. Lifestyle Medicine. 3. 10.1002/lim2.53. ↩︎
  3. Didrik Espeland, Louis de Weerd & James B. Mercer (2022) Health effects of voluntary exposure to cold water – a continuing subject of debate, International Journal of Circumpolar Health, 81:1, DOI: 10.1080/22423982.2022.2111789  ↩︎
  4. Didrik Espeland, Louis de Weerd & James B. Mercer (2022) Health effects of voluntary exposure to cold water – a continuing subject of debate, International Journal of Circumpolar Health, 81:1, DOI: 10.1080/22423982.2022.2111789  ↩︎

Coaching exécutif, coaching intuitif, coaching philosophique, coaching ontologique, coaching existentiel, gravitas leadership … Le coaching génératif satisfait-il un effet de mode ou correspond-il à une démarche de fond innovante et prometteuse ? 

Dans cette interview à bâtons rompus, nous vous proposons de découvrir le coaching génératif, développeur de congruence et de conscience de ce que chacun génère, d’en comprendre les fondements scientifiques, inspirations philosophiques, avantages, limites et applications concrètes.

Interview de Thérèse Lemarchand, CEO et fondatrice de Mainpaces,

réalisée par Fabrice Daverio et Andrée Kintzinger le 10/11/2023

Bonjour Thérèse, peux-tu expliquer en quoi consiste le coaching génératif, et comment il se différencie des autres approches de coaching ?

Le coaching génératif Mainpaces prend compte toutes les dimensions de la personne, physique, mentale, et énergétique, pour l’accompagner sur son chemin de développement. 

Il s'appuie sur le coaching génératif développé par Robert Dilts et Stephen Gilligan, et tire son nom de notre mode de fonctionnement. Notre intelligence réelle est générative. A partir des données stockées, conscientes et inconscientes (ce que nous savons mais qui est non accessible d’un point de vue verbal, éventuellement refoulé) de la perception en temps réel des informations transmises par nos sens, notre cerveau formule des hypothèses probabilistes et nous amène à faire des choix, à prendre des positions, à agir.

Les difficultés naissent de nos automatismes, de nos conditionnements, de nos représentations figées et biais cognitifs qui nous amènent à avoir des comportements inadaptés dans certaines situations. Plus les situations se complexifient, plus ces automatismes sont stressables. 

On voit ce que peut donner une IA générative lorsque le jeu de données qu’on lui injecte est biaisé, et le risque que cela représente en termes de désinformation. C’est la même chose pour nous, en beaucoup plus sophistiqué. 

Aujourd’hui nous évoluons dans une complexité croissante, avec l’accélération des volumes d’échange, de la vitesse de ces échanges, et de leur hétérogénéité. En tant que dirigeants, personnes d’influence et de responsabilités, nous devons élargir notre vision du monde, accueillir la complexité, mieux comprendre nos modes de fonctionnement, et développer de nouvelles manières d’agir. C’est un enjeu majeur pour l’humanité.

Le coaching génératif que nous déployons nous accompagne sur ce chemin.

Il se base sur deux principes clés :

-       élargir notre conscience, en intégrant de nouvelles données perceptives et mentales, de nouvelles représentations, en permettant de décortiquer les expériences vécues pour en tirer des enseignements. La conscience est une expérience informative et intégrée.

-       améliorer notre alignement corps-mental, grâce à ces perceptions plus fines, plus vives, et mettre en cohérence nos valeurs, nos intentions, nos manières d’agir. Diminuer les conflits internes permet de gagner en énergie et de se déployer pleinement.

Le coaching génératif est un coaching très profond. Il met en mouvement, il agit très puissamment sur notre motivation et sur le développement de nos capacités, en cohérence avec nos valeurs et notre dimension spirituelle.

Quels sont les principes fondamentaux du coaching génératif Mainpaces et comment sont-ils concrètement appliqués dans les accompagnements ?

l’approche est coordonnée : le coach exécutif est le fil rouge – interlocuteur principal de la personne. Il coordonne la petite équipe qui sera rassemblée autour de la personne pour l’accompagner

les décisions relatives au parcours sont collégiales, et sont prises par le coach, l’expert envisagé sur le sujet donné, et un membre tiers.

Le coaching est une approche réflexive qui a fait ses preuves lorsqu’elle est portée par des personnes compétentes. Avec son expertise du questionnement et des systèmes à l’œuvre chez la personne et dans les organisations, une attention portée à la personne, une expérience de la vie et des organisations – ici des postes de direction, le coach joue un rôle de miroir, permet de prendre un temps de recul et de porter un nouveau regard sur les choses, facilite la structuration de la pensée et des actions, stimule la motivation, accompagne le mouvement et le changement.

Mais la réflexion n’est pas la seule porte d’entrée de l’humain, et le mental est parfois complètement surinvesti dans les milieux économiques. Cela peut amener les personnes à avoir des structures de pensée surpuissantes, être dissociées de leur corps, à avoir des perceptions étroites, des automatismes délétères. Nous avons tous des schémas de répétitions issus de notre histoire personnelle ou intergénérationnelle... C’est un millefeuille très complexe qui nous agit. Les différentes pratiques (préparation physique, préparation mentale, ostéopathie, hypnose, énergétique chinoise, communication, conscience et respiration,…) permettent de lever les freins émotionnels, les tensions physiques, de faciliter des apprentissages.

Ce type de coaching a-t-il une antériorité, est-il déjà pratiqué dans d’autres pays et avec quels résultats ?

Cette approche pluridisciplinaire est issue du sport de haut niveau, où de telles équipes sont mises en place pour accompagner les athlètes dans un objectif qui est la réalisation de performances qui sortent de l’ordinaire, dans des environnements où l’enjeu, la pression, le niveau de compétition sont extrêmes. Les résultats sont là, ce sont ceux d’un Novak Djokovic, d’un Armand Duplantis, d’une Gévrise Emane ou Pauline Ado.

J’ai souhaité transposer cette approche aux dirigeants pour ces mêmes raisons, car ils font face à des niveaux d’enjeu comparable et on ne prend pas suffisamment soin d’eux en tant que personne. C’est très préjudiciable pour eux, pour les organisations qu’ils dirigent, et in fine pour le monde quand les décisions prises sont mortifères.

D’ailleurs le coaching en soi est une pratique issue du sport, ouverte par Thimothy Gallway. Dans son livre publié en 1974 « The inner game of tennis » T.Gallwey a été l'un des premiers à présenter une méthode complète de coaching pouvant être appliquée à de nombreuses situations. Il s'est retrouvé à donner des conférences plus souvent à des chefs d'entreprise aux États-Unis qu'à des sportifs, et à déployer sa méthode dans d’autres domaines sportifs et dans le business.

Le principe de la générativité a été théorisé par C. Otto Scharmer dans son ouvrage Théorie U. Il souligne qu’envisager le futur avec des cartes mentales du passé, ne peut aboutir qu’à plus de la même chose, ce que disait d'une autre manière Albert Einstein en disant "la folie c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent" .

Cette approche est aussi dans la lignée d’une certaine philosophie orientale, qui considère la personne dans toutes ses dimensions. Le yoga intègre la pratique physique à travers les asanas, la respiration (pranayama), la concentration (dharana), la méditation (dhyana), pour permettre à la personne de développer la conscience de son interconnexion au monde et atteindre la félicité. C’est originellement une pratique profondément spirituelle qui intègre ces notions de corps, d’énergie, de mental, de conscience – avec son pendant l’inconscient.

Coaching génératif : peux-tu préciser quel est son socle scientifique ?

Les neurosciences sont notre socle scientifique. Elles nous donnent tellement de clés de compréhension sur notre mode de fonctionnement ! 

-       ce que sont les émotions et comment elles se manifestent dans le corps, leur impact fondamental sur la motivation, 

-       ce qu’est la conscience

-       les enjeux de sommeil, d’éveil et de vigilance[2]

-       le fonctionnement du système de récompense[3][4]

-       comment une posture peut influencer notre état mental[5]

-       comment une pratique de visualisation peut nous entraîner, car le cerveau ne fait pas de différence entre une expérience vécue et une expérience simulée,

-       comment l’hypnose peut nous aider à changer de représentation en changeant de fréquence de synchronisation neuronale etc… la liste est infinie

Les neurosciences, la neurophysiologie nous expliquent à la fois comment on fonctionne et pourquoi telle technique peut être efficace. Elles donnent de la rationalité à des approches qui autrefois pouvaient sembler ésotériques.

A partir de là, le rôle des accompagnants est de détecter les enjeux prioritaires, et la bonne manière de les adresser. Ça c’est tout le cœur de notre savoir-faire : avoir la bonne personne et la bonne approche. Il s’agit également de créer une alliance avec la personne accompagnée. C’est un cheminement commun, nous sommes côte à côte.

Quels sont les avantages et les bénéfices potentiels du coaching génératif pour les bénéficiaires et les organisations ?

Les avantages pour la personne sont le développement de sa motivation en lien avec ses désirs profonds, son alignement, la meilleure utilisation de ses ressources, et le développement de ses capacités. Globalement en conséquence, plus de sérénité et plus de joie.

Cela ruisselle sur les organisations qu’il ou elle dirige, qui deviennent plus humanistes, plus conscientes, plus respectueuses de l’environnement et de la vie. De l’écologie personnelle, le coaching génératif nous emmène vers un leadership génératif, conscient de ce qu’il génère, intégrant l’écologie globale.

Existe-t-il des situations où cette approche est contre-indiquée et pourquoi ?

Pas vraiment, mais elle n’est pas miraculeuse non plus. Le coaching génératif accompagne les dirigeants dans leurs enjeux d’accomplissement professionnels et personnels car c’est intimement lié, ce n’est pas une approche médicale. En conséquence, si la personne a des problèmes de santé, des besoins de thérapie, elle doit se tourner vers les professions concernées.

Il s’agit également de ne pas multiplier les pratiques, d’accepter les constantes de temps physiologiques et d’évolution personnelle, et d’être extrêmement attentifs à l’éthique des experts avec lesquels on travaille. Les coachs et experts doivent être compétents, formés en continu, insérés dans la vie et le monde économique, prendre leurs responsabilités en tant que citoyens. Ils doivent incarner profondément cet humanisme que l’on propage.

Enfin, la situation dans laquelle cette approche est contre-indiquée est si la personne n’en veut pas. Elle repose sur son engagement, sur sa motivation personnelle. Elle intègre un certain goût de l’effort, et une envie de mieux se connaître.

Le coaching génératif est-il compatible avec le coaching d’équipe et quels sont ses avantages ?

Oui, nous faisons également du coaching d’équipe, de Codirs / Comex.. 

Il s’agit au départ pour le système composé par le groupe d’avoir une intention commune, une recherche de cohérence, et de meilleure utilisation de ses ressources. 

Nous partons en général du bilan Leaderpaces © que nous avons développé, qui nous permet de distinguer les endroits où le groupe est fort de façon homogène, peut progresser de façon homogène, où se situent les hétérogénéités qui sont sources de richesses mais également risques de conflits ou d’incompréhensions, et nous déclinons l’accompagnement, pour tout le groupe.

A l'issue de ces accompagnements le groupe fonctionne mieux, il est plus organique, plus vivant.

On hybride aussi des coachings individuels avec du coaching d’équipe pour de l’hyper sur-mesure, et c’est très puissant. Nous faisons également du coaching génératif pour des groupes de dirigeants, comme lors de Vibes 3D, qui se déroulera du 28 février au 1er Mars 2024 (les inscriptions sont ouvertes !) 

Peux-tu partager un exemple concret d'un cas où le coaching génératif a eu un impact positif sur la vie d'une personne ou d’une équipe ?

C’est heureusement le cas pour toutes les personnes que nous avons accompagnées (près de 100 en intégrant l’individuel et le collectif), sauf une qui n’a pas adhéré à l’approche et n’a pas souhaité aller au bout de son parcours.

Ce que l’on peut mettre en évidence sont les différents moments de vie professionnelle que l’on retrouve très régulièrement :

-       pré levée de fonds, quand il s’agit de changer d’envergure, et de se préparer physiquement et mentalement à une épreuve qui peut s’avérer extrêmement difficile, un gros challenge

-       post levée de fonds, ou post nomination, quand il s’agit de passer un cap, de faire face et d’impulser des changements, des transformations d’organisation, d’intégrer des profils très reconnus, de diriger des boards difficiles, ..

-       dans les situations de désalignement (de soi et de l’entreprise, entre associés, …) ou de conflits

-       après un exit, quand il s’agit de se redéfinir, d’aller rechercher des motivations profondes, un projet professionnel aligné avec son projet de vie

-       quand on n’y voit plus clair, ce moment que j’appelle « j’en peux plus de cette boite ! » où l’on se sent englué, dans un mode de fonctionnement qui patine ou dont on n’arrive pas à sortir, quand notre cerveau ultra-rapide nous submerge, et nous coupe de l'extérieur

-       et tous les enjeux d’équilibre pro-perso, intégrant le pré / post burn-out…

Comment évalues-tu l'efficacité du coaching génératif ?

Au début de chaque parcours le bénéficiaire détermine ses objectifs avec son coach, et les indicateurs de résultats associés. En fin de parcours il réalise un bilan avec son coach sur la base de ces objectifs. 

Je fais également toujours un rendez-vous de feedback plus qualitatif à l’issue des accompagnements.

Mais je crois que l’évaluation se fait aussi dans l’observation, et je suis parfois éblouie par les changements physiques qui s’opèrent chez les personnes que Mainpaces accompagnent, qui se redressent, rayonnent, retrouvent un sourire et une tonicité qu’ils n’avaient pas en arrivant. Ce sont les plus belles de nos récompenses.

Comment vois-tu l'avenir du coaching génératif ?

Je pense que cette forme de coaching va se développer. Nous sommes très en avance aujourd’hui sur le sujet, car c’est une approche complexe du coaching, qui impose à la fois d'accueillir chaque personne comme un être unique avec une bonne compréhension des enjeux de ce qui constitue notre humanité et de ce qui se joue au sein des systèmes, des compétences rares à rassembler et à coordonner, des enjeux logistiques... Notre travail est de gérer la complexité, et de la rendre ultra-fluide pour nos clients.

Mais j’imagine que d’autres vont s’y mettre, car cela répond à un besoin essentiel.

Penses-tu que le coaching génératif répond à des évolutions socio-économiques et en particulier à des changements profonds des relations au travail ?

Oui, complètement. La première des évolutions est celle de la complexité croissante dont je parlais au départ. L’augmentation des masses d’échange, de leur rapidité et de leur hétérogénéité crée une incertitude, une interconnexion, et une interdépendance croissantes. En tant que dirigeants, cela nous impose de progresser très significativement, de développer notre conscience pour s’approprier pleinement ces enjeux, de poser les limites nécessaires, de comprendre où se joue notre croissance et notre liberté en relation avec la vie… C’est un nouvel apprentissage, il est difficile à faire seul.

La complexité du monde implique plus de contemplation, et plus de discernement. Notre rapport au temps est faussé par l’ampleur des sollicitations qui viennent de l’extérieur et prennent le dessus sur nous comme une nuée. Un nouvel équilibre intériorité - extériorité est fondamental pour aider l’humanité à répondre aux enjeux vitaux auquel elle est confrontée, et réouvrir la possibilité d’un vrai choix et de la capacité à le défendre.

La deuxième évolution est la déshumanisation du monde du travail, portée par les évolutions technologiques qui augmentent la distance entre les personnes, et transforment ce qui était un espace de vie - où l’on passait plus de la moitié de notre temps éveillé en semaine, en un espace virtuel transactionnel , où des tâches et des objectifs doivent être réalisés en un temps donné. L’apprentissage par compagnonnage, observation, transmission se perd, une forme d’hyper-agitation se déploie quand tout le monde commente tout tout le temps sans hiérarchisation des contenus et des besoins. 

D’où les enjeux criants de motivation et de sens, et de repli sur soi, allant jusqu’à la peur de la rencontre de l’autre. Nombre de personnes aujourd’hui ont peur de prendre leur téléphone pour parler, d’aller en rendez-vous pour rencontrer,.. ils se concentrent sur des sommes de micro-messages texte qui appauvrissent radicalement l’échange et sont sources d’incompréhension majeures. On ne prend plus le temps de se comprendre vraiment, et on perd tellement de ce fameux temps, derrière. Le coaching génératif remet l’humain au cœur. Il nous aide à comprendre ce qui se joue, les mécanismes qui nous agissent, nos motivations et valeurs profondes, notre dimension spirituelle, et à voir l’autre comme un être vivant avec lequel nous sommes totalement interconnectés. C’est passionnant, et c’est extrêmement riche. C’est la base de l’Amour.

La troisième évolution est celle des enjeux vitaux du monde, le réchauffement climatique, la chute de la biodiversité, l’augmentation des pollutions qui nous empoisonnent. C’est un impératif vital. Il faut changer de braquet maintenant. Penser et agir juste, avec énergie. Pour cela, je crois que seul le fait de comprendre et d’intégrer que nous faisons partie d’un tout, de cet environnement, du vivant, et que nos corps souffrent, peut nous faire bouger radicalement.

Notre plus gros challenge aujourd'hui n'est pas d'affiner les chiffres des risques dans lesquels nous nous sommes plongés en tant qu'humains, on les connaît suffisamment, et depuis plus de 30 ans. Notre plus gros challenge est de prendre des décisions en faveur de la vie.

Être aligné avec la vie implique d'être conscient de qui l'on est, de ce que l'on vit, de ce que l'on perçoit, de ce que l'on génère. Il y a des caps à passer, un dialogue intérieur à verbaliser, une attention à orienter, des motivations à ressentir, pour que la conscience de ce qui est important pour nous, prenne plus de place que ce qui ne l’est pas.

C’est ce que j’appelle le leadership génératif, un leadership conscient de ce qu’il génère, et qui agit en faveur de la vie. 

La complexité, l’humain, le monde, sont au cœur du coaching génératif.


[1] Définition OMS de l'ostéopathie

[2] Faire la lumière sur notre activité nocturne

[3] Le striatum, région du cerveau responsable de notre inaction face au dérèglement climatique

[4] Le circuit de la récompense

[5] Neuroscience : "Nous avons 7 sens, et les 5 plus connus sont les moins importants"


L'efficacité du coaching d'équipe dépend du choix du format le plus adapté à la situation et aux besoins spécifiques de l'entreprise. Chez Mainpaces, nous proposons différents formats de coaching, notamment Mainpaces directions, Mainpaces duo et Mainpaces séminaire. Les parcours posent une intention, un cadre. A partir de ce cadre, ils sont déployés de façon personnalisés en fonction des spécificités de l’entreprise et de son cahier des charges. Cet article aide à évaluer quel type de parcours correspond le mieux à votre organisation.

Mainpaces directions : coaching d’équipe pour les leaders

Mainpaces directions est conçu pour les équipes de dirigeants et C-levels (Comex, Codir, boards,...). Ce format se concentre sur les défis de leadership auxquels l’équipe est confrontée, la prise de décision stratégique, les interactions interpersonnelles et leur synchronisation, et la performance de l’équipe en tant que telle - tenant compte de sa culture, de son histoire, et de ses rythmes. 

Le coaching des dirigeants améliore la prise de décision et la capacité à gérer efficacement les équipes1. Appliqué à l’équipe dirigeante, Mainpaces directions s’attachera à accompagner l’entité comme un corps vivant, vers plus de cohérence, d’agilité, d’efficacité, en accord avec ses valeurs et ce qui la guide et la percute.

Mainpaces directions accompagne la dynamique du Groupe (Codir, Comex, Board,...) dans ses enjeux de transformation et de progrès. Une première étape, réalisée en étude amont et en séminaire collectif, permettra de comprendre comment le groupe fonctionne avec les dynamiques individuelles, et de se rassembler autour des enjeux prioritaires identifiés - tels que par exemple :

Ce séminaire permettra d’identifier des enjeux complémentaires, d’avoir un regard en métaposition sur le fonctionnement du groupe, de distinguer des signaux faibles et des alertes et recommandations éventuelles.

Par la suite, ce coaching collectif sera poursuivi à pas régulier sous différentes formes possibles selon les enjeux et objectifs du groupe : séances de 2h, demi-journées, journées, … afin de poursuivre le travail enclenché, d’outiller l’équipe sur les besoins qui émergent, et d’ancrer dans la durée les changements opérés en fonction de la façon dont la dynamique d’équipe évolue, et avec elle le reste de l’entreprise.

Ce format est idéal pour les dirigeants qui cherchent à impacter positivement l'ensemble de l'organisation.

Mainpaces duo : coaching en binôme

Mainpaces Duo est un format unique où deux membres d'une équipe clé - en général deux associés fondateurs - sont coachés en duo, séparément puis ensemble. Cette approche favorise un progrès conjoint, une meilleure compréhension mutuelle. Elle améliore la communication et renforce la collaboration. Le coaching en duo peut significativement améliorer les relations interpersonnelles et en conséquence la performance collective2

Mainpaces duo débute par un rendez-vous d’exploration individuel qui permet d’identifier les dynamiques et enjeux de chacune des personnes qui compose le duo, et de choisir le coach qui correspond le mieux à leurs attentes et leurs besoins. Puis le coaching se déroule en commun, accompagné en parallèle selon les besoins identifiés de séances d’expertises individuelles permettant de renforcer la dynamique collective par une dynamique individuelle.

Ce format est recommandé pour les duos d’associés qui travaillent étroitement ensemble et cherchent à optimiser leurs synergies, que ce soit pour des enjeux de performance dans des périodes de croissance ou de changement, ou lorsque des risques de conflits apparaissent. 

coaching d'équipe

Attention ! Dans le cas des conflits d’associés, le temps est un facteur essentiel. Il y a un temps où le désalignement est progressif, et semble acceptable. La charge de travail, toutes les autres sollicitations qui nous entraînent, nous amènent à le regarder de loin. Si l’on n’y prête pas attention, un jour les chemins se sont écartés et semblent alors trop éloignés. Le niveau d’agressivité augmente avec l’incompréhension réciproque. Nous n’avons qu’une recommandation, mais elle est majeure. Quand vous sentez que vous perdez votre capacité à communiquer, agissez (réunissez-vous, faîtes-vous coacher, prenez un conseil, un médiateur...) avant qu’une forme de dégoût ou de mépris n’ait pris corps, ou qu’un ensemble de reproches ne se soit accumulé de façon trop importante. Quand un certain seuil d'intolérance à l'autre est dépassé, il est très difficile de faire marche arrière, et cela entraine tellement de destructions... C'est une situation qui nous affecte très particulièrement. Il y a de meilleures solutions à trouver, pour vous, et pour l'entreprise que vous portez ensemble.  

Mainpaces duo est là pour créer cet espace de collaboration et d’échange sécurisé, dans lequel d’autres manières de voir et de faire peuvent voir le jour, au bénéfice de tous, du duo, et de l’entreprise.

Mainpaces séminaire : coaching d'équipe en groupe

Mainpaces séminaire implique le coaching d'équipes entières sur des groupes potentiellement beaucoup plus importants (12, 24, 50 personnes,...). Ce format est axé sur la dynamique d'équipe, la collaboration et la communication. 

Les séminaires offrent l'opportunité de travailler sur des objectifs communs, de préparer le futur, de résoudre d'éventuels conflits, de célébrer des succès, et de renforcer la cohésion d'équipe. Leurs rythmes et leur composition seront définis sur mesure en fonction des objectifs du commanditaire, la façon dont il vit son entreprise, ce qu’il souhaite faire émerger, le niveau de confort requis, l’atmosphère (studieuse, chaleureuse, sportive, festive,...), le niveau d’intensité, la durée, …

Ces moments de séminaires pourront porter par exemple sur des sujets stratégiques tels que la définition d’une vision commune et de plans stratégiques, sur la création d’une culture commune lors de l’intégration de nouveaux arrivants, le développement d’un référentiel commun et de nouvelles manières d’agir en sortant de sa zone de confort,.....

Ils pourront également faire l’objet de programmes tels que le développement de talents ou du leadership, reposant sur une suite de sessions autour des enjeux de leadership, du leadership stratégique dans son organisation, de la gestion de l'énergie et du développement de ses ressources personnelles, de la manière d’exercer son leadership et comment lever les freins récurrents… 

La mise en mouvement du groupe et le développement de la coopération entre les participants sur des valeurs et un référentiel commun seront une valeur ajoutée essentielle du coaching d’équipe.

Les séminaires de coaching d'équipe peuvent transformer significativement la dynamique de groupe et améliorer la performance collective3. Ce format est idéal pour les équipes qui cherchent à mieux se connaître, améliorer leur travail d'équipe, leur efficacité, et leur capacité à grandir et progresser en tant qu’entité, à déployer des plans d’action efficaces, dans une culture d’ouverture et dans une approche profondément humaniste.

Coaching semi-collectif : une approche hybride du coaching d'équipe

Le coaching semi-collectif est une fusion innovante du coaching collectif et du coaching individuel. Cette approche permet de traiter les enjeux d'équipe tout en accordant une attention particulière aux besoins spécifiques de chaque membre. Cette approche hybride est particulièrement efficace, car elle combine les avantages du travail d'équipe avec le développement personnel4.

A travers une combinaison stratégique de sessions collectives et individuelles, un tel programme personnalisé permet d'aborder à la fois les objectifs de l'équipe et les aspirations individuelles, assurant ainsi une amélioration puissante des performances globales et de l’alignement des membres de l’entreprise.

🫵 À vous d'agir !

Le choix du format de coaching dépend des objectifs spécifiques et de la structure de votre entreprise. Que ce soit pour renforcer les compétences de leadership, améliorer la collaboration en binôme, ou optimiser la dynamique d'équipe, Mainpaces propose un format de coaching adapté. 

L'évaluation des besoins spécifiques et des objectifs permettra de sélectionner le format le plus approprié pour maximiser l'efficacité du coaching. Nos coachs et experts sauront par leur complémentarité,  trouver les bons outils pour résoudre vos problématiques, vos enjeux.

Pour en savoir plus et approfondir vos objectifs, prenons rendez-vous : https://mainpaces.com/rendez-vous/ .


  1.  Wasylyshyn, K. M., Gronsky, B., & Haas, W. F. (2006). "Executive Coaching: An Outcome Study". Consulting Psychology Journal: Practice and Research.
    ↩︎
  2.  Grant, A. M. (2013). "The Efficacy of Executive Coaching in Times of Organisational Change". Journal of Change Management. doi.org/10.1080/14697017.2013.805159 ↩︎
  3.  Hackman, J. R., & Wageman, R. (2005). "A Theory of Team Coaching". Academy of Management Review. doi.org/10.5465/amr.2005.16387885 ↩︎
  4. Jones, R. J., Woods, S. A., & Guillaume, Y. R. F. (2016). The effectiveness of workplace coaching: A meta-analysis of learning and performance outcomes from coaching. Journal of Occupational and Organizational Psychology, 89(2), 249–277. https://doi.org/10.1111/joop.12119 ↩︎

Il y a des moments où nous arrivons à des carrefours de vie, où l’objectif qui avait jusque-là motivé notre engagement - parfois jusqu’à l’obsession, est atteint. Nomination, vente d’une entreprise, atteinte d’un résultat (une médaille, un concours, une reconnaissance,...) ou d’une forme de statut ou de fortune personnelle, ces évènements a-priori ‘heureux’ peuvent s’accompagner de contre-coups difficiles, où le paysage se brouille et le moteur s'arrête [1]. Le mouvement devient incertain ou répétitif, et un sentiment négatif s’installe, d’autant plus qu’il est difficile à partager avec son entourage. Parfois ces carrefours sont moins ‘heureux’, et là encore des choix s’imposent. Comment se relancer ? Pourquoi est-ce parfois si difficile ?

Le temps du changement personnel

🍂 Faire son deuil : se relancer implique de quitter le passé pour revenir au temps présent, et impulser un mouvement vers l’avant qui ne soit pas une fuite. C’est un passage d’étape, qui implique une sorte de deuil [2], d’un objectif, d’un rêve, d’une certaine forme de densité. Il sera utile de s’intéresser à la fois à ce qui est gagné et ce qui est perdu, et important de prendre le temps de réparer, de réintégrer ou encore de lâcher, dans une forme d’acceptation.

😨 Dépasser la peur : souvent ces moments sont envahis de scénarios fictifs inconscients gérés par la peur. Sortir de sa zone de connaissance peut être déroutant si l’avenir n'a pas été suffisamment envisagé et préparé. Parfois ce succès s’accompagne d’un sentiment d’imposture qui va renforcer la peur d’être découvert. Repartir peut être rendu impossible par une peur de l’échec d’autant plus importante que le succès a été fort. L’image alors nous emprisonne, ce “moi social” que décrit Anil Seth dans “Being You” [3], qui est la ‘façon dont je me représente que les autres me voient’. Il s’agit de comprendre que c’est un sujet de représentation, et qu’une représentation peut changer. Pour changer, nos parts émotionnelles auront besoin d’avoir répondu aux deux questions : « qu’est-ce que je risque ? ”, et “qu’est ce que je sacrifie ? ».

🥇 Retrouver sa motivation : savoir que l’être humain est beaucoup plus riche et beaucoup plus profond que ça, aller creuser son moteur de vie, et voir où ses talents peuvent se déployer. Il sera utile de regarder ce succès / cette médaille au-delà de la charge émotionnelle qui nous a mis en mouvement, de reconnaître et de valider les qualités et compétences qui l’ont rendue possible, pour la replacer comme une étape dans une ligne de temps plus vaste, comme Fabien Galthié l’a fait avec les joueurs de l’équipe de France [4] pour construire une équipe qui gagne et regagne des matchs.

Qu’est ce qui me motive ? Est-ce le challenge, le dépassement de soi, si oui quel nouveau défi je me donne? Ai-je une motivation intrinsèque dans laquelle je pourrai aller puiser mon énergie indépendamment du résultat obtenu ? Comment pourrai-je l’injecter dans mon nouveau projet ? Qu’est-ce qui constitue mon identité profonde et sur quoi je peux m’appuyer ? “Dans tous les aspects de notre identité, nous nous percevons comme stables dans le temps parce que nous nous percevons pour nous contrôler et non pour nous connaître” (Anil Seth). Ce temps du changement permettra peut-être de trouver d'autres rapport à la vie. Avancer sur sa route impliquera d’être absolument personnel, profondément subjectif, d’avoir le courage de prendre appui sur sa propre intériorité, et ce qu’elle permet, même confusément, d’entrevoir.

💪 Appréhender sa capacité d’adaptation : “ Tout organisme vivant, exposé à un stimulus stressant ne dépassant pas sa capacité d’adaptation, voit cette dernière s’améliorer lors de la phase de repos qui suit.” (loi de l’hormèse). On parle aussi de « sur-compensation » ou de « renforcement ». C’est le principe de l’entraînement, du fractionné en course à pied, ou du media training confronté à un journalisme agressif. Savoir s’appuyer sur cette phase de repos et de réflexion permettra de repartir. Mais attention, il y a une question de seuil à ne pas dépasser, au-delà duquel le stress prend le dessus, avec les risques que l’on connaît, burn-out, blessures, accidents… La chute de la biodiversité - stressée par les activités humaines [5], en est une incarnation. Les seuils seront sur le rythme (rapidité, fréquence), et sur le niveau d’intensité (force du changement).

Le changement dans l'entreprise

Pivoter : quand une start-up se lance, son caractère innovant fait que par nature elle plonge dans l’inconnu. Les premières briques posées, des adaptations sont souvent nécessaires pour passer d’un business plan à la vraie vie, et rencontrer son marché. Dans le livre culte des entrepreneurs Lean Startup, Eric Ries détaille les différents pivots possibles : pivot restrictif, extensif, changement de segment client, de besoin du client, changement de plateforme, d’architecture d’entreprise (marge élevée - volumes faibles ou le contraire), de modèle de revenu, de moteur de croissance (viral, fidélisation ou acquisition payante), de canal, de technologie … Ces enjeux de transformation sont valables bien au-delà de l’univers startup, et remettent en évidence l’importance de creuser les KPI, et de chercher à détecter la donnée pivot qui va conditionner les autres paramètres de l’entreprise. Le pivot est la conclusion d’une analyse stratégique approfondie, et demandera du courage pour être mis en œuvre.

🏉 Embarquer les équipes : tout changement en entreprise impliquera une conduite du changement [6], et le temps du changement tiendra compte de la courbe du changement (ou courbe du deuil) [2] des collaborateurs, telle que modélisée par la psychologue et psychiatre suisse Élisabeth Kübler-Ross, avec ses 5 étapes : déni, colère, dépression, acceptation, sérénité.

Rassemblée, l’équipe pourra être engagée et fédérée autour d’une ligne du temps sur laquelle elle pourra visualiser les étapes qui constitueront le chemin de sa progression. “Une équipe, c’est un projet collectif avec un objectif individuel” : dans ce podcast fabuleusement inspirant et pratique [4] (et d’actualité 👊), Fabien Galthié explique à Charles Pépin comment il a réussi à construire une équipe de France de rugby qui gagne à nouveau des matchs.

🪢 L’interaction vertueuse avec le leader : tout changement signifiant dans l’entreprise commence par celui de leader. C’est un mouvement physique et mental, et de l’énergie dont il va pouvoir se nourrir et avec laquelle les équipes seront mises en mouvement. La cohérence du leader, de sa vision, et du plan d'exécution feront la puissance du changement. Que ces 3 entités s’articulent, et elles se soutiendront mutuellement dans les hauts et les bas qui constituent inévitablement la vie de tout organisme. C’est aussi une question d’exemplarité : changer quelque chose chez soi sera un objectif SMART car Atteignable, plutôt que vouloir changer les autres (objectif non SMART car non Atteignable), et induira un effet d’entrainement sur l’environnement qui reflètera cet état intérieur.

Comment négocier le changement ?

🚏 Certains carrefours sont plus difficiles que d’autres à appréhender, ayant un impact sur plusieurs domaines de vie, et engageant la personne dans sa globalité, personnelle, familiale, professionnelle, sociale. Dans ces circonstances un coaching d’accompagnement va faciliter et accélérer l’évolution de la personne vers le dépassement d’un seuil et le rebondissement vers un nouvel alignement.

🤝 Le coaching devient alors un tremplin ouvrant l’accès vers une évolution identitaire intégrée autour des valeurs personnelles mises en lumière. Ce rebond est possible par le recul sur soi, cette distanciation permise par ce que l’on appelle l’effet miroir en coaching, c’est-à-dire la capacité à prendre de la distance par rapport à soi-même par le regard de l’autre. Le coach par son art du questionnement, de la reformulation et de la confrontation, va faire émerger cette distanciation.

Les bénéfices seront multiples:
- Une meilleure installation en conscience et en confiance dans le temps présent, vécu non plus comme un espace de rumination mais un espace d’observation, d’émergence créative plus intuitive permettant l’ouverture aux opportunités.
- Un meilleur ancrage personnel, une réappropriation de son corps et le développement de ses capacités perceptives et intéroceptives, sous réserve que le parcours de coaching hybride des séances de coaching traditionnel avec des pratiques énergétiques développant la conscience corporelle, et facilitant l’épanouissement d’une autonomie émotionnelle ouverte à l’altérité.
- Une capacité à élargir son horizon temporel et se projeter dans le temps long, celui de l’élaboration de nouveaux projets professionnels ou personnels.

Article rédigé par le collectif Mainpaces, septembre 2023

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #17 | 🦕 Comment se régénérer ?

[1] Gérer les retombées émotionnelles de la vente de votre entreprise : https://hbr.org/2015/09/dealing-with-the-emotional-fallout-of-selling-your-business

[2] La courbe du changement Kübler Ross ou les 5 étapes du deuil : https://lemonlearning.com/fr/blog/courbe-du-changement-kubler-ross

[3] Being You: https://www.fnac.com/a17222657/Anil-Seth-Being-You?oref=00000000-0000-0000-0000-000000000000&Origin=SEA_GOOGLE_PLA_BOOKS&esl-k=sem-google%7cnx%7cc%7cm%7ckpla%7cp%7ct%7cdc%7ca%7cg20111491090&gclid=CjwKCAjwgZCoBhBnEiwAz35RwnxL3lA35CnotJRX4pagUhBfQZ6pFjDxfZxCeqV06mTvEjrJymeeshoCYrsQAvD_BwE&gclsrc=aw.ds

[4] Fabien Galthié : “Une équipe, c'est un projet collectif avec un objectif individuel”: https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/sous-le-soleil-de-platon/sous-le-soleil-de-platon-du-vendredi-11-aout-2023-8341657

[5] Érosion de la biodiversité: https://www.notre-environnement.gouv.fr/themes/societe/limites-planetaires-ressources/article/erosion-de-la-biodiversite

[6] Conduite du changement : ce que vous devez savoir https://lemonlearning.com/fr/blog/conduite-du-changement

Le coaching exécutif, en offrant un accompagnement personnalisé aux dirigeants et cadres, ouvre la voie à des améliorations significatives tant sur le plan personnel que professionnel. Mainpaces, leader dans le domaine du coaching exécutif, propose des parcours sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques des professionnels. Cet article explore les avantages du coaching exécutif, en s'appuyant sur les ressources et les méthodologies proposées par Mainpaces.

Développement personnel et professionnel avec le coaching exécutif

L'un des principaux avantages du coaching exécutif Mainpaces est le développement professionnel et personnel simultané qu'il permet. Le coaching exécutif aide les individus à identifier et à exploiter leur plein potentiel. Il permet de développer des aptitudes clés en leadership, de renforcer la prise de décision, et d'améliorer la gestion du temps et des ressources. En outre, il offre un espace sécurisé pour la réflexion personnelle, répondant à la solitude du dirigeant, et favorisant une meilleure compréhension de soi, de ses interactions, et une clarification de ses objectifs professionnels en cohérence avec ses valeurs profondes.

Nous observons systématiquement les interactions entre les deux sphères professionnelles et personnelles. Nous les acceptons donc comme telles, et partons du de là : de vous, de vos besoins, de votre dynamique personnelle et ce qui constitue le chemin que vous tracez.

Le coaching génératif 

Mainpaces propose une approche unique du coaching exécutif, nommée "coaching génératif", qui se concentre sur la capacité à développer son alignement et sa conscience, et facilite la capacité à évoluer en synchronisation avec les enjeux auxquels la personne est confrontée, à changer de représentations, à créer et innover, dans une grande écologie personnelle.

Cette approche pluridisciplinaire inspirée de l’accompagnement des sportifs de haut niveau et nourri des neurosciences intègre le corps, l’esprit et le cœur, sans se focaliser uniquement sur notre cerveau.

Elle libère la capacité des dirigeants à explorer de nouvelles façons de penser et d'agir dans leur environnement professionnel, pour développer des stratégies durables et éthiques. Le coaching génératif est particulièrement efficace pour déployer tout le potentiel de ses ressources propres pour s’accomplir pleinement, dépasser les épreuves de la vie, et gérer le changement de manière proactive.

Amélioration de la communication et des relations interpersonnelles

Un autre avantage significatif du coaching exécutif est l'amélioration de la communication et des relations interpersonnelles. Le coaching aide à développer une communication plus efficace, claire et convaincante, essentielle dans la gestion d'équipes et la négociation avec les parties prenantes. Il favorise également une meilleure compréhension et gestion des dynamiques relationnelles, ce qui est crucial pour le maintien d'un environnement de travail harmonieux et productif.

En coaching génératif, une attention particulière sera portée sur les freins émotionnels, les automatismes qui nous submergent et impactent de façon inadaptée nos paroles et nos comportements. Mal comprises, les émotions peuvent être une grande source de fatigue et de conflits. Il est essentiel d’apprendre à les reconnaître, d’entendre les messages qu’elles nous communiquent, et d’adapter ses manières d’agir.

coaching exécutif

Augmentation qualitative de la performance et croissance

Le coaching exécutif a un impact direct sur la performance et le progrès dans les organisations. En travaillant sur des aspects tels que la gestion du stress, l'équilibre vie professionnelle/vie privée et la motivation, les dirigeants sont mieux équipés pour relever les défis quotidiens et accompagner les besoins stratégiques et opérationnels de leur entreprise3 de manière plus efficiente. 

Une nouvelle forme de performance devient alors possible et peut ainsi se répercuter dans l’entreprise, plus écologique, plus respectueuse des personnes et de la vitalité de nos écosystèmes, plus heureuse. 

Elle prendra en compte les besoins de ressourcement, ce qui donne envie, ce qui crée le lien, ce qui responsabilise pleinement, ce qui engendre et nourrit le mouvement, et le développement d’une capacité d’adaptation sécurisante sur le long terme. Elle accompagne la croissance qualitative des personnes physiques, et de l’entreprise personne morale.

Aller de l'avant avec le coaching exécutif de Mainpaces

En conclusion, le coaching exécutif est un chemin continu de progrès et d’amélioration, qui accompagne le développement personnel et professionnel, et la performance organisationnelle, dans une approche consciente de l’état des ressources disponibles, et attentive au déploiement du plein potentiel des personnes et des projets. 

Que vous soyez un dirigeant cherchant à progresser dans un monde en permanente transformation, ou une entreprise souhaitant investir dans le développement de vos cadres à potentiel, Mainpaces propose des solutions adaptées

Pour en savoir plus sur les offres et les parcours de coaching exécutif disponibles, visitez Mainpaces.com/offre.


Avez-vous souvent la sensation de manquer de temps ? Le temps horaire n’est pas le temps de l’être humain, également soumis au temps émotionnel (qui passe plus vite quand on prend du plaisir, et lentement dans la souffrance ou l’attente), et qui affecte en conséquence nos décisions. La peur de quelque chose à venir me poussera à prendre la décision la plus rapide pour apaiser cette peur. Est-elle pour autant la plus juste ?

Dans quel temps vivez-vous ? Le futur avec les anticipations négatives ou positives, le présent, ou le passé avec la comparaison et les schémas répétitifs ? 

Le temps est une question très personnelle car notre notion du tempo est liée à notre identité. Dans cet article nous allons décortiquer des éléments clés utiles pour apaiser notre rapport au temps.

Prendre le temps … de choisir son temps

⌛ Le temps de la construction est un temps long, qui s'organise. Il inclut le temps de maturation et le temps de l’organisation. Il demande concentration et présence. Il s’affranchit d‘une obsession du résultat, on accepte de ne pas tout maîtriser. 

🤔 Le temps de la décision est la conclusion d'un processus de réflexion. C'est un temps court, mais qui se prépare. C'est un choix entre plusieurs options qui méritent toujours d'être posées. Le temps de la décision est le moment où l’on tranche. Comme le rappelait Jean-Daniel Remond “La dernière couche du cortex est celle qui travaille en binaire, en digital. C’est là où se situe la prise de décision. Si les données enregistrées ne sont pas précises, on ne passe pas au niveau de cette couche du cortex.” 

🌱 Le temps de l'opportunité est à la fois éphémère et essentiel. Il permet les fruits d'une rencontre fertile. Savoir saisir les opportunités relève d'un état d'être fait de présence, de disponibilité, de confiance dans l'avenir, et de compréhension de ses intuitions.

Reconnaître le temps dans lequel on s’inscrit permettra de lâcher prise sur la pression du temps, de réguler son niveau d’attention au bon endroit, de construire sa trajectoire, et la réorienter le moment venu. Le coaching amènera par le questionnement à développer une meilleure conscience de soi, à identifier ses valeurs motrices et à s’ancrer en elles dans la durée. Cette trajectoire existentielle alignée facilitera l’inscription de la prise de décision, d’autant plus facile à arbitrer qu’elle répond aux valeurs profondes guidant la mission de vie. Ainsi peut s’installer un cercle vertueux de développement personnel, au cours duquel assez naturellement la mise en phase avec les valeurs stratégiques profondes peut générer ce que l’on désigne parfois « la chance » qui consiste à reconnaître, accueillir et cueillir les opportunités. 

Prendre le temps … de surfer sur la ligne du temps

👓 Nos expériences passées conditionnent souvent nos réactions présentes et futures, et le développement de nos automatismes. Or l’inconscient, en tant que mémoire, n’a pas de temps, dans le sens où il n’en connaît pas la mesure. Aucun dispositif cérébral n'égrène les secondes que nous pouvons mesurer avec nos montres. Par ailleurs, le cerveau ne fait pas la différence entre une expérience vécue et une expérience reconstituée. Le cerveau formule en continu des hypothèses à propos du monde – basé sur notre expérience passée et les autres formes d’informations stockées, teste ces hypothèses en récupérant des data des organes sensoriels, et réajuste son interprétation. Le temps et sa représentation pourront ainsi être de puissants leviers de changement, de prise de conscience, de changement de perception, d’intégration de ressources, de développement de nouveaux automatismes … 

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique), l’hypnose, et la préparation mentale font appel à ces techniques temporelles  : régression, futurisation, ligne du temps [1], ancrages, préparation, conditionnement facilitateurs, etc... 

🏌️ A titre d’exemple, le séquençage permettra de faire la différence entre la notion effective temporelle d’un événement (par exemple d’un parcours de golf), et le vécu temporel du joueur. Le jeu peut déjà débuter dans sa tête bien avant le premier trou, et se terminer bien après le coup final, en repensant à tout ce qui s’est passé. Le séquençage au sein même de l’activité permettra de se mettre dans les meilleures dispositions à chaque action. Pour chaque trou du parcours, quand commence ma phase de préparation pour mon coup, quand est-ce que mon coup a lieu, quand est-ce que mon coup se termine pour transiter vers le suivant ? 

🧠 Séquencer le cheminement invite à réfléchir sur les stratégies personnelles à mettre en place, et met en évidence les enjeux majeurs éventuels. Différencier une mémoire passée d’un rêve futur permettra de lever des empêchements et se réaliser pleinement.

Prendre le temps … de la vacance et de la récupération

🏝️ Le mot “vacance” est tiré du latin «vacare», être vide, avoir du temps. Dans cette période où l’on cesse ses activités habituelles, le vide laisse la place à d’autres possibilités.

Se ressourcer, revenir pleinement dans l’action, apprendre d’un autre quotidien, nous vous avions concocté un joyeux cahier de vacances l’an dernier à la même époque. Vous pouvez le visualiser ICI. Il est utile de se rappeler que le sommeil est notre première source de récupération et qu'il est à chérir. Pour autant, d'autres sources de récupérations actives sont possibles. Après un temps cognitif pur, nous avons besoin de mettre le cerveau en jachère et laisser le corps agir. La tête n'est plus là pour autre chose que de laisser les idées partir dans tous les sens sans les canaliser, et sans essayer d'en avoir. Le corps est là, il agit. 

Les temps de repos et de déconnection dépendent intrinsèquement de chacun. On peut avoir des temps courts de récupération active qui régénèrent en profondeur. Quand on a une impérieuse nécessité d'utiliser le temps au mieux, il faut pouvoir alterner des temps de désactivation et de réactivation très rapides.

Et cela passe aussi par la maîtrise de la respiration. La respiration est un comburant pour sortir l’énergie métabolique de l’alimentation. Une respiration plus lente et plus profonde permettra d'augmenter notre niveau d’énergie et donc notre capacité à agir efficacement.

Le temps n'a pas de valeur intrinsèque, il n'a de valeur que ce que l'on en fait, et la qualité de présence qu'on lui donne. Cherchez le Flow, vous y trouverez probablement le temps 🙂

Article rédigé par le collectif Mainpaces, juillet 2023

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #16 | 💎 Et si j’avais le temps ?

[Note] Ligne du temps : https://www.youtube.com/watch?v=OGQM4h-IaFo

[2] Le cahier de vacances Mainpaces : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7090360195549163521/

En 2021, CNews a dépassé pour la première fois BFM TV en termes d’audience. Réputée pour sa mise en avant du danger, la chaîne démontre-t-elle qu’il faut se faire peur pour attirer l’attention générale ? C’est un peu l’atmosphère dans laquelle nous sommes plongés aujourd’hui avec l’urgence climatique. Sécheresse, feux de forêt, inondations, alertes internationales et manifestations militantes ... Ces nouvelles quotidiennes créent-elles un stress qui nous empêche d’agir, ou favorisent-elles notre mobilisation ?

Que dit que le stress ?

👉 Selon l’OMS “Le stress apparaît chez une personne dont les ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées.” [1]

⚙️ Nous avons des modes de fonctionnement automatiques [2], qui présentent l’avantage d’être très rapides, et efficaces énergétiquement. Ils présentent en revanche l'inconvénient d’être très stressables. Le mode mental automatique s'appuie sur ce que l'on connaît déjà. Lorsque l’environnement change, ces modes de fonctionnement (pensée x émotions x comportements) ne sont plus appropriés. Si nous ne passons pas en mode adaptatif c’est à dire réflexif pour se reposer la question de la manière d’agir, c’est le stress, et ses trois réactions systématiques :

Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ?

⏰ Le stress est un signal de la complexité, il est d’autant plus fort que le stresseur est important, et que notre stressabilité est forte (source IME - Jacques Fradin) :

stress = stresseur x stressabilité

Quel comportement développer face au stress ?

Si l’on peut parfois agir sur le stresseur (éloigner la source de stress, ne pas entretenir la relation toxique, modifier son emploi du temps, mettre un pull quand on a froid etc...), ce n’est pas toujours le cas, et les crises mondiales auxquelles nous faisons face sont des exemples types de sujets de stress sur lesquels nous avons individuellement peu la main. L’un des enjeux du coaching et des pratiques d’intelligence corporelle et de préparation mentale, sera donc de diminuer notre stressabilité.

🙌 "Ai-je mal au ventre parce que je suis stressé, ou parce-que j'ai quelque chose à dire qui me tient à coeur " ? La prise de conscience de l’état de stress mérite en premier lieu une certaine attention à ce qui est en train de se jouer, chez soi, ou chez l’autre, et de sa signification. Cela passe par une qualité de présence, une présence pleine et consciente, qui nous permettra de voir les signaux d’alerte indiqués ci-dessus, d’écouter leur expression, de les ressentir en nous, de les voir prendre corps chez nos interlocuteurs. Cette forme de disponibilité pourra être développée par des techniques de respiration, de pleine conscience, par la diminution des tensions physiques, des chaînes émotionnelles et par des changements de représentation. C'est une préparation, un entrainement, qui permettra une mise en mouvement, une bascule adaptative.  

🐾 Cette bascule adaptative [3] est nécessaire pour pouvoir aller de l’avant, faire preuve de curiosité, prendre des risques et apporter des réponses innovantes aux situations nouvelles auxquelles nous sommes confrontés. “Quand on n’a pas de réponse toute prête, il faut changer d’attitude.” [4].

Cette bascule adaptative pourra passer par la porte des pensées, des émotions, ou des comportements. L'interdépendance de ces trois paramètres fera le reste pour retrouver calme, lucidité, et comportements appropriés. Ainsi, multiplier les points de vue, visualiser ou simuler un état d'être positif, développer une activité physique ou masser les points de tension pourront être autant de portes pour sortir d'un état de stress.

L'intelligence adaptative, agir sans stress

L’Intelligence Adaptative  [5] est « la capacité à mobiliser ses meilleures ressources pour s’adapter à chaque circonstance ". " L’Intelligence Adaptative est une posture, une attitude de vigilance, de lucidité, pour agir au mieux de son potentiel face à une situation. Elle libère la capacité d’innovation et de changement. C’est une forme de créativité qui se manifeste dans les situations imprévues, incertaines et ambiguës. L’Intelligence Adaptative est un processus et un état d’esprit :

⚙️ UN PROCESSUS :

L’Intelligence Adaptative permet de faire traiter l’information par le cerveau en plusieurs étapes :

• La perception par nos sens de l’environnement extérieur et des besoins internes

• Le traitement des informations afin de les transformer en représentations manipulables face aux enjeux et aux risques d’une situation, permettant notamment d’identifier la nécessité d’évoluer

La décision et la conduite de l’action la plus pertinente, dans une but d’équilibre et d’efficience

🧡 UN ÉTAT D’ESPRIT :

• C’est une forme de conscience élargie, mobilisant tous nos sens, nos mémoires, en intégrant les informations reçues pour agir en conséquence.

• C’est le développement d’une aptitude d’accueil, d’éveil, d’exploration de l’inconnu, et de création de représentations adaptées et de réponses créatives tendant
à créer un nouvel état d’être."

Curiosité, souplesse, nuance, relativité (prise de hauteur et perspective), réflexion, opinion personnelle, ces 6 qualités nous permettrons d'allier apaisement et réalisation pour un futur souhaitable. Elle est essentielle dans l’enjeu crucial auquel l’humanité doit faire face : inventer un modèle durable qui permette à chacun sur la planète d’accéder à des conditions de vie satisfaisantes tout en limitant l’impact environnemental.

Article rédigé par le collectif Mainpaces, juin 2023

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #15 | 👋 Adieu le stress

[1] “Le stress apparaît chez une personne dont les ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées.” : https://www.stress.eu.com/comprendre-le-stress/definition-du-stress/

[2] Modes de fonctionnement automatiques : https://www.youtube.com/watch?v=CtyU6DsBzv8

[3] Bascule adaptative : https://www.jacques-fradin.com/thematiques/stress-et-gestion-du-risque/

[4] “Quand on n’a pas de réponse toute prête, il faut changer d’attitude.” : https://www.jacques-fradin.com/thematiques/stress-et-gestion-du-risque/

[5] Source INC, livre blanc intelligence adaptative

Le coaching génératif est une véritable révolution dans la manière de développer les compétences de leadership. Dans un environnement professionnel qui change à une vitesse exponentielle, et dans lequel l’anxiété devient palpable, le coaching exécutif offre un appui concret pour aider les leaders à s'adapter et à exceller avec justesse. 

Regardons de plus près comment le coaching génératif, le renforcement du leadership féminin, et les approches de leadership partagé, peuvent transformer la manière dont nous dirigeons et gérons nos équipes.

Le coaching génératif pour les leaders de demain

Le coaching génératif ne se contente pas de vous donner des réponses toutes faites, c’est une démarche d’amélioration continue qui vous aide à voir les choses sous un nouvel angle, et à trouver vos propres solutions. 

On voit ce que peut donner une IA générative lorsque le jeu de données qu’on lui injecte est biaisé, et le risque que cela représente en termes de désinformation. C’est la même chose pour nous, en beaucoup plus sophistiqué. Les difficultés naissent de nos automatismes, de nos conditionnements, de nos représentations figées et biais cognitifs qui nous amènent à avoir des comportements inadaptés dans certaines situations. La peur d’échouer, notre image sociale, notre éducation, des idées préconçues qui nous ont aidées à grandir et qui n’évoluent pas avec nos situations professionnelles… Plus les situations se complexifient, plus ces automatismes sont stressables. Plus le jeu de données est fermé, plus notre intelligence tourne en boucle et ne s’adapte plus au monde qui l’entoure.

Le coaching génératif s’appuie sur l’alignement et la conscience. Il permet aux leaders de développer leur perception, de mieux poser leur intention, de déployer de nouvelles manières d’agir. Admettre de ne pas tout savoir demande du courage. Le coaching génératif accompagne les leaders à penser de manière créative, essentielle pour résoudre des situations dont la complexité est galopante, à discerner, et à tracer une voie de croissance spécifique et durable dans un marché concurrentiel. 

Le coaching génératif est une exploration guidée de soi, et du monde. Cette approche aide les leaders à comprendre leurs motivations profondes, les mécanismes qui les agissent, et à s’ouvrir à leur dimension spirituelle, pour réaliser des changements durables dans leur comportement professionnel et personnel​​1, et déployer avec écologie de nouvelles idées et stratégies durables en cohérence avec leurs valeurs. 

Le leadership au féminin : plus qu'une question de parité

Le coaching exécutif joue un rôle important pour les femmes qui se déploient dans leur aventure entrepreneuriale ou montent dans la hiérarchie de la structure. Il ne s'agit pas seulement de simple parité hommes-femmes, il s’agit de reconnaître et de valoriser les qualités uniques que les femmes apportent à la table, d’intégrer d’autres manières de regarder le monde, les clients, les collaborateurs, d’équilibrer les rapports de force, de moduler les prises de parole… Il y a autant de leaderships que de femmes et d’hommes qui l’exercent, mais les représentations ont la peau dure et les projections qui sont envoyées sur les personnes, les portes qui se ferment, les analogies historiques, créent des freins2 qui limitent l’accès des femmes au pouvoir et aux postes à responsabilité, au détriment de la performance et de l’équilibre des organisations.

coaching exécutif

Le coaching accompagne ces enjeux, et aide les femmes leaders à développer leur style de leadership et la confiance qu’elles déploient en elles en accord avec leurs ambitions.  Être visibles, aller sur les métiers stratégiques, faire du réseau et acquérir des réflexes utiles et partagés, changer de schémas comportementaux, être alignées, autant de sujets clés qui permettront aux femmes leaders d’affirmer son style, leur identité professionnelle, et surmonter les obstacles spécifiques comme les stéréotypes de genre. L'idée est de créer un environnement où le leadership féminin peut s'épanouir et influencer positivement les organisations.

Leaders complémentaires et leadership partagé : l’avenir du travail en équipe

Oubliez l'image du PDG solitaire à la barre du navire. Aujourd'hui, il s'agit de leadership partagé, où les responsabilités et les idées sont réparties au sein d'une équipe. Cela signifie valoriser les compétences et les perspectives diverses, favorisant une prise de décision plus équilibrée et innovante. 

Le coaching exécutif aide les leaders à adopter cette approche collaborative, en les formant à être plus ouverts, à se regarder ce qui se joue en métaposition, à déléguer efficacement, et à tirer le meilleur parti de leur équipe et des leaderships complémentaires.

Le coaching exécutif, un investissement pour l'avenir

Investir dans le coaching exécutif, c'est se donner les moyens de devenir un leader plus agile, plus puissant, plus inclusif, plus conscient. Mainpacesaccompagne les dirigeants à devenir meilleurs, pour eux-même, et pour le monde”. C’est notre Raison d'être.

Que vous soyez un dirigeant expérimenté ou un manager en croissance, le coaching exécutif peut transformer votre manière de diriger, éclairer vos décisions, améliorer les conséquences de vos actions, et avoir un impact significatif sur votre croissance et celle de votre organisation.

Mainpaces offre un éventail de ressources et de programmes. Visitez Mainpaces pour découvrir comment le coaching exécutif peut enrichir votre parcours professionnel, et avec lui votre projet de vie.


  1.  Wang, Q. et al. (2021) ‘The effectiveness of workplace coaching: a meta-analysis of contemporary psychologically informed coaching approaches’, Journal of Work-Applied Management, 14(1), pp. 77–101. Available at: https://doi.org/10.1108/JWAM-04-2021-0030. ↩︎
  2. Isabelle Barth - Harvard Business Review France (no date) HBR France. Available at: https://www.hbrfrance.fr/experts/isabelle-barth. ↩︎

En tant que dirigeant, vous devez prendre des décisions, trancher, arbitrer, orienter, dans un emploi du temps contraint, et être ainsi capable de percevoir le plus rapidement possible les enjeux du problème posé. 

Lorsque l’on a la tête dans le guidon, avec le souci de garder la trajectoire et d’embarquer tout le peloton sur le bon chemin, on est parfois frustré de ne pas prendre le temps de regarder le paysage. 

"Regarder le paysage", faire ce pas de côté et prendre de la hauteur pour penser, c’est ce que Mainpaces vous propose dans ses bulles philosophiques. 

Cette quatrième bulle philosophique aborde les notions de stratégie et d’altérité.  

Faut-il mettre en place une stratégie pour réussir sa vie, sa carrière, le développement de son entreprise et atteindre ses objectifs ? Être stratège implique-t-il un rapport à autrui particulier ? La stratégie crée-t-elle un biais dans nos relations interpersonnelles ?

En d’autres termes, comment penser l’altérité dans un écosystème qui se structure en objectifs, challenges et procédures ?

A partir de deux textes majeurs, le Prince de Machiavel et L’art de la guerre de Sun Tzu, nous questionnons cette notion omniprésente dans nos existences, à travers le prisme de l’altérité : autrui est-il mon adversaire, mon semblable, mon concurrent, mon allié, mon rival ou mon alter ego ?

Article librement inspiré de la conférence de Camille Prost, mai 2023

Comment définir une stratégie ? 

Avant d'être employé dans un contexte civil, le terme de stratégie (du grec stratos, armée et agein, conduire) a un sens militaire. Les stratêgos, les stratèges, étaient élu comme officiers militaires de haut rang. Ils devaient posséder à la fois une expérience en temps de guerre, et une expertise dans les rapports diplomatiques. 

Le terme stratégie utilisé en management a été adopté depuis la science militaire. Cette transposition d'un secteur à l'autre met en évidence que la stratégie est donc plus complexe qu’une simple tactique, et plus militaire qu’un ensemble de règles et de procédures. Elle nous place instantanément dans la posture de celle ou celui qui veut gagner et obtenir ce qui lui apparaît comme étant mérité, ce qui doit lui revenir après tant d’efforts.

Mais alors, comment penser l’altérité dans un écosystème qui se structure en objectifs, challenges et procédures ? Autrui est-il mon adversaire, mon semblable, mon concurrent, mon allié, mon rival ou mon alter ego ?

La stratégie pour les autres et le bien commun

Le Prince de Machiavel est un texte qui présente la méthode pour prendre et conserver le pouvoir. L’analyse est empirique, et s’articule autour de deux types d’expérience : 

Machiavel a regardé de près '' la comédie humaine'' : les hommes agissent, par des mouvements, par des passions, par des mécanismes qui leur sont propres, et qu'il faut comprendre.  Si l’on veut agir efficacement, mettre en place la bonne stratégie, on doit comprendre “la vérité effective de la chose” et non la vérité idéale. 

2 concepts clefs sous-tendent la stratégie exposée dans Le Prince :

Le Prince utilise la virtu pour contrôler la fortuna

Selon Machiavel, la morale et la politique doivent être divisées, car des actions parfois immorales sont nécessaires pour gouverner l'État de la meilleure façon possible. Machiavel n'est pas indifférent à la morale, mais reste fidèle à la réalité et au principe de la réalité effective. C'est la raison pour laquelle « la fin justifie les moyens"...

Mais attention à ne pas faire de Machiavel un être machiavélique ! La fin ne justifie les moyens que si la fin est moralement digne et que le contexte historique l’exige. Cet aspect a souvent été mal compris, surtout dans les ouvrages de management où le profit est omniprésent. L'objectif est la création d'un pouvoir politique qui puisse offrir à ses citoyens une certaine stabilité, une principauté, en bref, qui puisse offrir certitude et protection dans le chaos de l'Italie de la Renaissance. 

Extrait audio : Le Prince de Machiavel

Le Prince peut être remplacé littéralement par manager, dirigeant, supérieur, homme politique, businessman, et peut évidemment aussi s’accorder au féminin. Machiavel mal compris a permis à certains managers de justifier une attitude douteuse au nom du pragmatisme. Ce sont des arguments que l'on retrouve très souvent… être renard ou être lion : des visages de dirigeants nous viennent instantanément en tête. 

Le principe premier de Machiavel reste de diriger par les lois et c’est seulement quand les lois atteignent leur limite que la stratégie animale prend le dessus, et pas avant. Son point de vu n’est pas moral, il observe seulement dans un certain réalisme politique. 

La stratégie par les autres, dans un environnement en perpétuel changement

Quand on parle de stratégie, le Prince de Machiavel et L’art de la guerre apparaissent comme des références absolues, très souvent citées, commentées, qui ont servi de bases à de nombreux ouvrages en Occident. Sun Tzu est certainement le penseur oriental le plus utilisé en management
L’art de la guerre ou Bing Fa est en fait l’un des traités les plus répandus de stratégie militaire et de gestion des conflits. Il reste une référence aujourd’hui, même en dehors de la sphère de la guerre.

Dans L’art de la guerre, la meilleure manière de vaincre et de ne pas combattre. 

On peut lire L’art de la guerre, en ne gardant que quelques maximes et en nous les appropriant dans la vie de tous les jours : « Vaincre sans combattre », « Eviter la force », « Frapper la faiblesse », « Viser la surprise et avoir les connaissances préalables », « Agir vite, avec préparation », « Façonner votre adversaire »… 

Mais c’est surtout un traité qui théorise l’importance de l’espionnage et du contre espionnage, la compilation des informations, l’analyse du terrain, de la partie adverse… Savoir, c’est gagner ! 

Extrait audio : L’art de la guerre de Sun Tzu

« Connais ton ennemi et connais-toi toi-même, même avec cent guerres à soutenir, cent fois tu seras victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales. Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par les défaites. » 

L’art de la guerre ne fournit pas de recettes toutes prêtes, les principes de Sun Tzu sont pensés dans la relation, en contexte. Sun Tzu est surtout un penseur de la fluidité, de la souplesse, qui favorise la préparation au changement, et l'analyse perpétuelle des éléments … Est-ce que tout a été fait pour éviter le conflit ? Quelles ressources exploiter chez les autres (alliés ou ennemies) pour ne pas arriver au conflit ? 

Que ce soit à travers Machiavel ou à travers Sun Tzu, on pourra noter que considérer la vie comme un vaste plan d’attaque, penser stratégique, implique consciemment ou inconsciemment de considérer autrui selon des modalités qui ne sont pas neutres : c’est parler d’allié à se faire et d’ennemi à vaincre, de personnes ressources à exploiter et d’opposants à affaiblir… 

Quel impact entre une stratégie et nos relations interpersonnelles ?

Pour questionner cela, trois théories volontairement très différentes permettent de dessiner un éventail des relations intersubjectives. La vérité est au cœur de tout cela, elle oscille comme un curseur en fonction du cadre, de l’histoire de chacun, de l’époque, des valeurs des personnes, des enjeux… mais il est important de prendre conscience que nous avons la responsabilité de positionner le curseur où nous le jugeons à sa juste place. 

  1. J.P. Sartre est le penseur de l’altérité radicale qui implique le rapport de forces. Il se situe à une des extrémité de l’éventail. 

Selon lui, les relations humaines sont caractérisées par un mode de conflit dyadique (une dyade, en sciences sociales, est un groupe de deux personnes, le plus petit groupe social possible).

« L’enfer c’est les autres »

L’existence des autres est, en premier lieu, aliénante, puisque l’Autre, avec son regard jugeant, me réifie, me transforme en objet … Je ne sais jamais comment l’autre me voit, ce qu’il perçoit de moi… Le regard de l’Autre vient de l’extérieur, d’un extérieur que je ne peux jamais atteindre. 

Pour Sartre, la vie sociale est fondamentalement une tentative de contrôler l’impact (du regard) des autres sur nous : 

Selon les mots de Sartre, il est inutile que la réalité humaine cherche à échapper à ce dilemme : il faut soit transcender l’Autre, soit se laisser transcender par lui, c’est-à-dire soit le dépasser ou être dépassé par lui. 

  1. Maurice Merleau-Ponty se consacre à notre relation corporelle au monde.

Le point de vue de Maurice Merleau-Ponty sur les relations avec les autres, comme avec toute sa philosophie, doit être filtré par notre relation corporelle. Les relations corporelles sont pré-réfléchies, spontanées, innées, premières et intuitives… Je reconnais l’autre car il a le même corps que moi (et peut souffrir comme moi).

Si nous commençons à penser à la relation à l’autre à travers les relations corporelles, nous réalisons deux choses : 

Nous concevons donc l’autre à travers le corps : le corps de l’autre se reflète dans le mien, c’est à travers mon corps que je comprends l’autre.  Nous comprenons l’autre parce qu’il se reflète en nous-mêmes, tout comme les actions de l’autre. 

En ce sens, selon Merleau-Ponty, nous ne comprenons pas l’autre parce qu’il est différent de nous, mais parce qu’il est comme nous. Pour prendre un exemple, nous ne comprenons pas la colère de l'autre à travers le concept de colère, ou parce que quelqu’un me dit qu’il est en colère, mais nous comprenons directement la colère parce que nous l’avons vécue à travers nos propres expériences. Parfois, l’autre nous permet de nous comprendre mieux que nous-même... Les autres contribuent donc à comprendre ce que nous vivons nous-mêmes parce que nous sommes, d'une certaine manière, unis. 

  1. Emmanuel Levinas s’attache à analyser autrui à travers une partie précise du corps humain, le visage : “la modalité de rencontre avec autrui

Pour Emmanuel Levinas, le visage est une épiphanie, une révélation qui nous engage directement dans la relation éthique. Cette épiphanie du visage d’autrui se détache de toute possibilité d’objectivation et de thématisation car : 

Le « visage » est l'un des concepts majeurs de la philosophie lévinassienne. Il ne se ramène pas au visage physique, même s’il part d'une description phénoménologique de son aspect physique. Le visage, c'est la manière qu'a l'autre de m'aborder de face, à la fois suppliant et commandant impérieusement de le préserver. Le visage est porteur du premier et seul ordre adressé à moi : « Tu ne tueras point ». 

Extrait audio : Levinas et le visage

Le visage est le “support” de la personnalité, mais aussi le signe de l’appartenance à l’humanité. C’est la porte d’entrée de l’éthique.  

Parler du corps, c’est parler de ce qui nous rassemble. Parler du visage avec Levinas, c’est justement mettre l’accent sur la singularité de chaque être humain qu’il faut à tout prix préserver… Le visage, le regard notamment, est la barrière contre le mal, l’ignominie, l’irrespect.


Ces trois approches philosophiques s'incarnent à travers de exemples concrets :  

Lorsque la stratégie descend au niveau des personnes, elle prend corps dans la relation à autrui. Il est donc important de se le rappeler au moment où on la structure, afin de s'assurer qu'elle respectera notre éthique de la relation à l'autre, et sera applicable. Stratégie et rapport à autrui fonctionnent en aller-retours permanents.

Diversité, inclusion et appartenance

Nous avons vu comment les deux plus grands textes de stratégie peuvent être lus de manière erronée, si l’on oublie vite le contexte dans lequel ils ont été écrits, leur objectif premier. Notre société capitaliste façonne notre manière de percevoir autrui : stratégie de carrière, stratégie de séduction (applications de rencontres, coachs en séduction qui parlent de ”target”, stratégie familiale…).

Aborder ce thème de la relation avec l’autre dans l'établissement d'une stratégie permet de réfléchir à certaines questions qui importantes dans le débat contemporain telles que la diversité, l’inclusion et l’appartenance. 

Je ne peux effectivement jamais savoir ce que l’autre pense de moi. L’altérité ne peut jamais être complètement niée (ni même dans le cadre d’une relation amoureuse fusionnelle, ce qui est d’ailleurs souvent la cause de drames…). Autrui est donc celui avec (et souvent contre) qui je débats, je me forme, je me construis …

Mais en-deçà de ces relations rationnelles, il y a le corps. C’est parce que nous éprouvons, ressentons, vibrons, sommes émus, sommes touchés, que nous nous devons de ne pas faire de mal, blesser… Nous avons tous un corps, et cette corporéité nous réunit.

Article librement inspiré de la conférence de Camille Prost, docteure en philosophie, Mainpaces vibes, juin 2023.

Pour participer à la prochaine bulle philosophique ou aux évènements de Mainpaces vibes, écrivez-nous ici. 

La maîtrise de la prise de parole en public est un atout essentiel pour les leaders d'aujourd'hui. Mainpaces, avec son expertise en coaching exécutif, reconnaît l'importance de cette compétence et propose des parcours adaptés de coaching en prise de parole en public. Cet article met en lumière les avantages clés de cette formation, étayés par des recherches scientifiques.

La confiance en soi : fondement du leadership

La confiance est au cœur de l'éloquence. La façon dont un individu communique peut grandement influencer la perception de son leadership1. Ce constat souligne l'importance du coaching en prise de parole pour développer une assurance naturelle, essentielle dans la communication de tout leader.

Le développement de cette confiance en prise de parole passera par un travail sur l’identité et les représentations de soi, ce qui nous inspire, de ce que nous projetons, et le développement de notre autonomie de pensée.

L'art de la persuasion : une compétence clé du coaching en prise de parole

Les mécanismes qui rendent une idée ou un produit viral sont directement applicables à la prise de parole en public2. Le coaching en prise de parole aide à maîtriser ces techniques de persuasion pour rendre les discours plus impactants et mémorables. 

L’art de la persuasion passera par la synchronisation, la connexion à l’autre, l’écoute, et la reformulation :

coaching en prise de parole

Gestion du stress : vers une présentation sereine avec le coaching en prise de parole

La capacité à gérer le stress est cruciale en prise de parole. Des techniques comme la respiration consciente peuvent significativement améliorer la performance oratoire. Le coaching en prise de parole incorpore ces méthodes pour aider les individus à rester calmes et concentrés.

La gestion du stress passera par les 3 piliers que sont le corps, le souffle et l’autre :

-    Le corps : écouter les sensations corporelles

-    La respiration : maîtriser la clé

-    L’autre : ajuster en fonction de l’interlocuteur

Les techniques de préparation mentale et de gestion du stress s’appliqueront pour pouvoir être déployées dès les moments de préparation, pendant, et après la prise de parole.

Adaptabilité et flexibilité : répondre aux besoins du public

La prise de parole efficace nécessite une grande adaptabilité. C’est pour cela que le coaching en prise de parole déployé par Mainpaces s’appuie sur une approche neurocognitive et comportementale, pour favoriser ce passage de modes mentaux automatiques sujets au stress au mode mental adaptatif. 

Le coaching en prise de parole enseigne comment ajuster le style de communication pour s'aligner avec les attentes variées des auditoires. Cette flexibilité est essentielle pour assurer que le message soit bien reçu, quelle que soit la situation.

Le feedback : un outil d'amélioration continue du coaching en prise de parole

Le feedback constructif est un pilier du coaching en prise de parole. Il permet d'identifier les points forts et les axes d'amélioration, facilitant ainsi une croissance continue et ciblée des compétences oratoires. Cet accompagnement personnalisé est au cœur de l'approche de Mainpaces.

Participez à un coaching de prise de parole en public !

Choisir Mainpaces pour un coaching en prise de parole en public, ou une journée de formation “Communiquer avec impact” pour vos équipes, c'est opter pour un accompagnement expert, personnalisé et aligné avec les dernières recherches en communication et leadership génératif. 

Mainpaces offre un environnement propice à l'épanouissement des compétences de communication, essentielles pour tout leader.

Vous voulez démarrer un coaching en prise de parole en public ? Prenons rendez-vous !


  1. Gilkerson, J. (no date) ‘Impact of Adult Talk, Conversational Turns, and TV During the Critical 0-4 Years of Child Development’. Available at: https://www.lena.org/wp-content/uploads/2016/07/LTR-01-2_PowerOfTalk.pdf. ↩︎
  2.  Berger, J. (2014) Contagious: How to Build Word of Mouth in the Digital Age. London: Simon & Schuster Ltd. ↩︎

Valeurs : une histoire de compromis ?


Sommes nous tous des mercenaires déloyaux ? C’est la question que pose Jacques Attali dans les Echos [1]. Il y analyse une apologie de la liberté de nos sociétés contemporaines, qui présente comme atout “une formidable incitation au changement, à la découverte, à la création, à l'innovation, au progrès”, et comme limite, une absence de respect des acquis qui  “empêche de construire quoi que ce soit de durable”. “Aussi, la société la freine-t-elle en dressant devant elle deux obstacles : un obstacle juridique (le contrat) et un obstacle moral (la loyauté)...”. 

La morale réfère à un ensemble de valeurs, qui sont des points de repères et des bornes de comportement, de pensées et d’actions, qui nous motivent profondément et facilitent la décision. Cet impact sur les décisions quotidiennes est rarement conscient, c'est l'importance relative des multiples valeurs concurrentes qui guident toute action ou attitude, c'est-à-dire les compromis entre les valeurs.

Valeurs : systèmes et référentiels

🌏 La théorie des valeurs universelles de Schwartz [2] identifie 10 valeurs interculturelles, qui répondent aux exigences universelles de l'existence humaine auxquelles les gens doivent faire face : les besoins des individus en tant qu'organismes biologiques, les exigences de l'interaction sociale coordonnée, et les besoins de survie et de bien-être des groupes.

Le moteur initial est la connaissance de soi, qui suivra des niveaux logiques représentés dans la pyramide de Dilts [3] . Monter et descendre dans la pyramide permettra d’aller vers son chemin d’accomplissement. Les valeurs feront la spécificité, la singularité de l’individu, elles constitueront un caractère au sens professionnel et personnel. 

👫 Au sein de l’entreprise, les valeurs définissent un territoire commun qui viendra rassembler les individus qui la composent. Elles se déclineront à travers des rythmes et rituels, une organisation, une culture. La culture d’une organisation passée au filtre de l’Analyse Transactionnelle, et plus précisément de la Théorie Organisationnelle de Berne (TOB) [4], fera également apparaître différents niveaux :

Souvent, nous identifions les éléments de la culture “parent” de l'organisation, alors que les éléments” adultes” (formels ou informels) et les éléments “enfants” non écrits sont puissamment à l'œuvre au quotidien.

Se connecter à ses valeurs

🫶 Il s’agit d’identifier les valeurs qui nous semblent essentielles, de les rendre personnelles, et de comprendre que certaines s’opposent. La cohérence avec ses valeurs, qui induira une diminution des conflits internes, sera un signe de maturité.  
Le coaching permet de le révéler grâce à une prise de conscience et une autonomisation.“Pour les entrepreneurs, ce qui compte c’est une colonne vertébrale extrêmement alignée et solide sur sa mission, y compris dans ses grains de folie.”  L’alignement et la capacité à transgresser de l’entrepreneur seront les signes d’une flexibilité psychologique [5] s’appuyant sur des valeurs solidement enracinées
 

🔲 En entreprise, poser les valeurs est la première étape, c’est l'intention, le cadre, la direction. Tout le sens de l’effort sera ensuite pour chacun de ses contributeurs de s’en rapprocher le plus possible, et d’ajuster ses comportements, les offres, et les process.  
 

🕊️ Mener un projet en s’appuyant sur les valeurs de l’entreprise, du collectif ou de la somme des individus, augmente les chances de succès du projet. Encore faut-il identifier dans le cadre du projet les valeurs qui sont à l'œuvre. Tout est question de contexte, et on fait souvent l’expérience que les conflits de valeurs sont plus invisibles que visibles. Pour certains projets, il conviendra de s’appuyer sur la culture “adulte” de l'organisation, pour d’autres sur la culture “parent” ou “enfant” et parfois sur une savante combinatoire. Ce sera tout l’objet d’un coaching : identifier les valeurs à l'œuvre dans un système donné, définir le “match” organisation / valeurs en fonction du projet. 

Des valeurs pour réussir


Les valeurs dans l’absolu ne servent pas à grand-chose. C’est pour cela que vous avez (reconnaissez-le 😉) au moins une fois dans votre vie levé les yeux au ciel en découvrant les valeurs de votre organisation. Alors que vous l’avez vécu plus d’une fois, les mêmes valeurs effectivement à l'œuvre dans un système donné sont extrêmement fédératrices et motivantes.

Notre système de valeurs est ce dont nous avons fondamentalement besoin pour avancer” A. Robbins. Cette représentation unifiée permet que nos réalisations prennent tout leur sens, à un niveau profond inconscient, et donc puissant. C’est un socle sur lequel s’appuyer pour permettre la réussite dans la durée.

Article rédigé par le collectif Mainpaces, mai 2023

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #14 | 🐒 Ma valeur ou mes valeurs ?

[1] Jacques Attali dans les Echos : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/sommes-nous-tous-des-mercenaires-deloyaux-1940972

[2] La théorie des valeurs universelles de Schwartz : https://www.youtube.com/watch?v=eJzFxr7pIZw

[3] La pyramide de Dilts : https://fr.wikipedia.org/wiki/Niveaux_logiques

[4] Théorie Organisationnelle de Berne : https://www.cairn.info/revue-actualites-en-analyse-transactionnelle-2017-3-page-13.htm

[5] Flexibilité psychologique : https://www.researchgate.net/figure/The-psychological-flexibility-model-Source-Adapted-from-the-ACT-ADVISOR-measure-by_fig1_260409886

Face à la solitude que les dirigeants et entrepreneurs éprouvent au quotidien, le rôle d'un coach exécutif est central pour leur apporter des leviers de développement. Cet article se concentre sur le profil, les méthodes, et l'impact du coach exécutif, selon le coaching génératif de Mainpaces.

Le profil du coach exécutif

Armé d'une compréhension profonde des défis du leadership contemporain, le coach apporte une valeur ajoutée unique, mélangeant savoir-faire professionnel et compétences interpersonnelles, et expertise du questionnement. Le coach exécutif Mainpaces est plus qu'un coach ; c'est un accompagnateur, un facilitateur, un mentor expérimenté, et un coordinateur de l’équipe qui va prendre soin du bénéficiaire avec lui. 

Les coachs de Mainpaces sont choisis pour leur capacité à créer un espace de confiance, d'ouverture et de croissance pour leurs clients. Ce sont des personnes expérimentées, et qui allient maturité professionnelle et personnelle. Elles ont toutes eu des parcours professionnels et des postes de direction en entreprise.

Nos coachs sont formés au coaching de façon continue, ouvrant ainsi leur compréhension de ce qui se joue en situation par de multiples approches, et renouvelant leurs outils et leurs compétences. Des études scientifiques récentes confirment l'efficacité de l'approche psychologique dans le coaching exécutif, développant l’aptitude à utiliser des données comportementales multisources, et à établir des objectifs de changement comportemental, contribuant ainsi à des résultats de coaching plus efficaces​​1

Ils sont insérés dans la vie et le monde économique, et prennent leurs responsabilités en tant que citoyens. Enfin, ils incarnent profondément cet humanisme que l’on propage.

Méthodes d'accompagnement du coach exécutif

Le coaching génératif est une expérience personnalisée, centrée sur l'individu.

Le coach aide la personne accompagnée (entrepreneur, dirigeant, C-level) à déterminer ses objectifs de façon approfondie. Ils allient souvent des objectifs opérationnels et comportementaux, portant sur leur état émotionnel et énergétique, leur capacité à atteindre un objectif opérationnel, le développement de leur potentiel individuel, la croissance du potentiel de leur organisation dans une vision durable.

Les parcours d’accompagnement alliant coaching et autres pratiques sont étudiés de façon collégiale, afin de répondre aux enjeux identifiés et aux objectifs visés par le bénéficiaire. Le coach est le coordinateur des parcours sur lesquels il intervient en complément de son apport en coaching.  Il favorise ainsi l'intégration de toutes les dimensions de l’individu dans son parcours, leur permettant d’aligner leurs objectifs professionnels avec leur bien-être personnel, leur santé mentale et leurs ressources propres, dans une approche d’écologie personnelle. 

Cette méthode vise à créer un équilibre entre les aspects physiques, mentaux et émotionnels, permettant ainsi aux leaders de réaliser leur plein potentiel​​.

L’approche de Mainpaces est holistique, alliant développement personnel et professionnel, ce qui permet aux coachs de déployer des parcours d'accompagnement sur mesure, adaptés à chaque dirigeant​​.

coach exécutif

Impact du coach exécutif sur les bénéficiaires

Le coaching exécutif a un impact profond sur les bénéficiaires. Les témoignages des bénéficiaires reflètent une amélioration notable dans la prise de décision, la gestion de leur organisation et de leurs équipes, de la confiance en soi, et de leur capacité à se projeter. Les coachs aident non seulement à développer des compétences de leadership, mais aussi à renforcer l'identité professionnelle des dirigeants, et leur compréhension des enjeux du monde et d’amener une réussite globale. 

Nous prônons un leadership génératif  “un leadership conscient de ce qu’il génère, et qui agit en faveur de la vie. La complexité, l’humain, le monde, sont au cœur du coaching génératif ” et réussir, c’est contribuer à cette croissance qualitative, de soi, de son entreprise, et du monde, qui emmène avec elle de la joie, et de l’apaisement.

Comment choisir son coach exécutif ?

Travailler avec un coach exécutif, c'est opter pour une alliance, un compagnonnage qui va au-delà de la simple consultation. C’est une invitation à un voyage de découverte de soi, à une optimisation de ses potentialités et de sa performance en conséquence, et à la réalisation de ses aspirations professionnelles en accord avec son projet de vie et ses valeurs profondes. 

Lorsque nous proposons un coach à un bénéficiaire, nous cherchons à ce que son tempérament, ses expériences, sa dynamique personnelle, s'accordent au mieux avec ceux de la personne accompagnée et les objectifs qu’elle vise, pour que cette alliance se fasse et que l’accompagnement soit le plus riche possible. C’est pour cela également que le premier rendez-vous est un rendez-vous d’exploration, 100% centré sur la personne, ses motivations, ses freins, ses représentations, dans toutes les dimensions de sa complexité.

“Je suis convaincu que nous pouvons toujours nous améliorer et que l’apprentissage doit être permanent. C’est d’autant plus pertinent dans les phases de forte croissance de l'entreprise, durant lesquelles les évolutions et les challenges sont nombreux.
C’est dans ce contexte que j’ai fait un parcours Mainpaces, qui a été très efficace pour moi. Beaucoup s’est probablement joué sur le choix des experts et du coach qui ont énormément alimenté mes réflexions personnelles. Le parcours est extrêmement bien construit et adapté à chaque personnalité. On ne perçoit guère toute la méthodologie efficace qui se déroule en coulisse, c’est très fluide et très humain, et avec une véritable direction pour atteindre les objectifs que l’on se donne.
Je recommande vivement Mainpaces pour le professionnalisme de l’équipe et l’efficacité de la démarche.”

Benjamin Le Baut, Directeur Général d'Alderan - 11/12/2023

Il n’y a plus qu’à !

Se tourner vers un coaching génératif Mainpaces, c'est prendre une décision stratégique pour votre développement en tant que leader, et contribuer au développement d’un monde désirable. 

Pour plus d'informations, ou pour commencer votre parcours de coaching exécutif, Mainpaces vous invite à nous contacter : https://mainpaces.com/contact/.


  1.  Lai, Y.-L. and Palmer, S. (2019) ‘Psychology in executive coaching: an integrated literature review’, Journal of Work-Applied Management, 11(2), pp. 143–164. Available at: https://doi.org/10.1108/JWAM-06-2019-0017. ↩︎

Ces derniers mois en France ont été marqués par de la violence et des émotions extrêmes. Absence de conciliation, de capacité à dialoguer, d’impression de concordance entre les intérêts individuels et collectifs, des phénomènes de repli sur soi et une volonté de tout casser pour exister. Est-on dans une phase d’adolescence de la société ? En quoi le développement de l’autonomie est un élément de réponse possible ? 
 

🟣 Autonomie vient du grec (autos = soi, nomos = loi, gouvernement). L’autonomie, c’est choisir librement ses valeurs, sa maison. Katherine Seymor, à l’occasion de son travail d’accompagnement des femmes dans le cadre de leurs relations de couple publie un article intitulé Le Cycle de la dépendance - qui fait référence en Analyse Transactionnelle. Elle présente les quatre étapes vers l’autonomie : dépendance - contre-dépendance - indépendance - autonomie. Dans les groupes, les organisations, quels qu’ils soient famille, entreprise, citoyens, l’énergie qui vient de “l’Autorité”, et l’énergie émergente des Membres, interagissent ainsi de façon plus ou moins harmonieuse [1].

Analyse transactionnelle
Source : https://analysetransactionnelle.fr/p-Energies_Planifiee_Energie_Emergente

🧭 Le principe d'autonomie joue un rôle central dans l'éthique car sans autonomie, il n'y a pas de responsabilité morale possible. Toute personne peut être considérée comme potentiellement autonome et donc envisagée comme une fin en soi. L'autonomie implique donc : la liberté (c'est-à-dire l'absence de contrainte), et la capacité de délibérer, décider et agir

Autonomie fonctionnelle

🔷 Dans ce monde complexe, l'autonomie est essentielle pour tracer son chemin, unique. Elle impose à la fois une curiosité et une ouverture au monde, et une capacité à déterminer des choix personnels. Élément clé du leadership que nous évaluons dans le bilan leadership TIDe de Mainpaces, l’autonomie facilitera une “pensée juste” dès lors que l’on développera notre compréhension de la complexité et la capacité à discerner

Autonomie émotionnelle

💓 On vit, on a des émotions. Des milliers par jour. Elles sont au cœur de la vie, elles en font le sel, elles peuvent avoir un caractère délicieux ou horrible. Parfois nos émotions s'imposent à nous, et nous submergent au point de nous laisser désarçonnés, voire impuissants face à des réactions que nous comprenons mal. Parfois, ce vécu interne nous guide dans une voie qui n'est, au fond, pas celle que nous aurions souhaitée… Parfois nous essayons de les contrôler ou de les mettre à distance au prix d’une énorme charge mentale sur des ancrages anciens difficiles à maîtriser. Les émotions sont au coeur de notre fonctionnement et l’autonomie émotionnelle consistera à comprendre cela, le revisiter, le vivre, et laisser émerger entre le stimulus et la réponse, cet espace de pouvoir qui est “notre croissance et notre liberté” (V.Frankl)

Autonomie affective

🤝 Nous pourrions penser que cet aspect de l’autonomie appartient au champ plus personnel et qu’il ne serait pas pris en compte dans un coaching professionnel, et nous ferions erreur. Certaines personnes attachées affectivement à leurs collègues ou leur boss (que vous êtes peut-être), sont empêchées de se mouvoir librement, en toute autonomie. Cela ne veut pas dire nier tout affect ou lien privilégié, cela veut dire ne pas en être dépendant, ou favoriser cette dépendance qui peut devenir toxique.
 

🪁 L’autonomie est la finalité du coaching, c’est le moment où on l’on choisit. C’est le stade de la libération. En fonction des thématiques et des situations, la véritable autonomie est de choisir dans quel cadran on se met. On oscille en conscience dans les 4 étapes de dépendance - contre-dépendance - indépendance - autonomie, et de "faire une chose quand bien même ta mère te l'aurait conseillé" 🙂

L’autonomie a cela de plus de la liberté qu’elle intègre la notion de valeurs, et la conscience des inter-relations inhérentes à notre humanité, et plus largement des hommes comme partie du vivant sur la terre. Comme le dit Jean-Louis Étienne, “Osez l’autonomie !

Article rédigé par le collectif Mainpaces, avril 2023

extrait de la newsletter Mainpaces - Leading #13 | 🤿 Explorez en toute autonomie !

[1] Energie qui vient de “l’Autorité”, et énergie émergente des Membres, interagissent ainsi de façon plus ou moins harmonieuse: https://analysetransactionnelle.fr/p-Energies_Planifiee_Energie_Emergente

La communication est l'épine dorsale de toute organisation performante. Le coaching d'équipe joue un rôle essentiel dans l'amélioration de cette compétence. Cet article explore comment le coaching d'équipe peut transformer la communication au sein des entreprises.

Le coaching d'équipe crée d'un environnement de communication ouverte

Le coaching d'équipe encourage la création d'un environnement où la communication ouverte est valorisée. Une communication transparente est cruciale pour le succès d'une équipe1. Le coach aide les membres de l'équipe à se sentir en sécurité pour exprimer leurs idées, leurs préoccupations et leurs feedbacks sans crainte de jugement.

Amélioration des compétences d'écoute et de feedback grâce au coaching d'équipe

Le coaching d'équipe met l'accent sur le développement des compétences d'écoute et de feedback. L'écoute active permet aux membres de l'équipe de se sentir entendus et valorisés, tandis que le feedback constructif favorise l'amélioration continue. Le coaching d'équipe améliore significativement ces compétences, essentielles à une communication efficace2.

Facilitation de la résolution de conflits avec le coaching d'équipe

Le coaching d'équipe propose des stratégies pour gérer et résoudre les conflits de manière productive. Le coach d'équipe joue un rôle clé dans la médiation des conflits, en aidant les membres de l'équipe à communiquer de manière plus efficace et empathique3, résolvant ainsi les malentendus et les tensions.

coaching d'équipe

Renforcement de la cohérence et de la clarté au sein de l'équipe

Une communication cohérente et claire est essentielle au sein des équipes. Le coaching aide à aligner les membres de l'équipe sur des objectifs communs et à clarifier les messages. Il contribue à améliorer la cohérence de la communication, ce qui est crucial pour l'efficacité de l'équipe4. Les coachs d'équipe aident les individus à développer des compétences clés en communication, telles que l'écoute active, l'empathie et la clarté dans l'expression. Ces compétences sont essentielles pour assurer que les messages soient non seulement transmis, mais aussi compris dans leur essence.

Développement de la communication non verbale

La communication non verbale, telle que le langage corporel et le ton de la voix, joue un rôle important dans l'interaction d'équipe. Les coachs aident les membres de l'équipe à comprendre et à utiliser efficacement ces aspects de la communication, améliorant ainsi la qualité des interactions.

Améliorez la communication au sein de votre équipe !

Le coaching d'équipe est un outil puissant pour améliorer la communication au sein des entreprises. Il facilite un dialogue ouvert, améliore les compétences d'écoute et de feedback, aide à résoudre les conflits, renforce la cohérence de la communication et développe la compétence en communication non verbale. Ces améliorations mènent à une meilleure performance d'équipe et une ambiance de travail plus harmonieuse.

Un focus sur une communication à impact intégrera également des apprentissages partagés, pour développer ses qualités oratoires, surmonter la pression, gagner en leadership et en capacité de conviction. Des exercices, avec des mises en situations pratiques graduées, pourront favoriser

En séances de coaching comme lors des ateliers pratiques Mainpaces, l’objectif commun sera de faciliter le partage entre les personnes de l’équipe, et d’approfondir leur connaissance des un.e.s et des autres, de les rendre acteurs, et d’ancrer les apprentissages et les transformations de façon durable.


  1.  Clutterbuck, D., & Megginson, D. (2005). "Making Coaching Work: Creating a Coaching Culture". CIPD Publishing.
    ↩︎
  2.  Grant, A. M. (2013). "The Efficacy of Executive Coaching in Times of Organisational Change". Journal of Change Management. https://doi.org/10.1080/14697017.2013.805159 ↩︎
  3.  Wasylyshyn, K. M., Gronsky, B., & Haas, W. F. (2006). "Executive Coaching: An Outcome Study". Consulting Psychology Journal: Practice and Research.
    ↩︎
  4.  Hackman, J. R., & Wageman, R. (2005). "A Theory of Team Coaching". Academy of Management Review. doi.org/10.5465/amr.2005.16387885
    ↩︎